Gaz à effet de rêves !

Par Serge Orru, du WWF . Retrouvez sa chronique « Ça fait rire les baleines » sur Néoplanète web radio !

Serge OrruNous voici pris entre le fossile et le marteau !

Le marteau du péril climatique qui menace l’humanité et l’énergie fossile que nous dévorons comme des gloutons. Sourds comme des enclumes, dit-on …

L’addition de notre addiction au carbone fossile sera bien lourde à payer pour nos enfants. Nos fumées sont devenues les armes de destruction massive de notre environnement naturel. De la lutte des classes à la lutte des glaces, la justice climatique s’hybridera t’elle à la justice sociale ? Le sommet de Copenhague ne sera-t-il qu’une simple sirène de détresse pour les passagers de la terre ? Ou le formidable processus naissant d’une gouvernance mondiale … Car les gaz à effet de serre n’ont pas de frontière et l’érosion accélérée de la biodiversité sur terre et dans les océans nécessite des règles internationales à respecter et à faire respecter sans délai.

Pour rappel, en 2050, nous ne devrons émettre que deux tonnes de GES par habitant pour éviter une élévation de la température de plus de deux degrés. Aujourd’hui, un français émet 8 tonnes de co2 et un allemand, 9 tonnes. Un américain du Nord, 21 tonnes. Un chinois, plus de 4 tonnes et un indien, une tonne.

En 2008, nous avons envoyé à un rythme fort débonnaire dans l’atmosphère près 10 milliards de tonnes de carbone. Un record d’inconscience !

Bien sûr, quelques négateurs font du fiel sur le GIEC, prix Nobel de la Paix. Laissons les s’époumoner allègrement… Agissons ! Et soyons enthousiastes pour inventer une nouvelle ère légère, « Pour créer le futur, il faut le créer aujourd’hui ». Évaluons l’énergie, les moyens et tous les talents utilisés pour créer notre société actuelle dite du progrès qui s’avère insoutenable pour les générations futures.

Alors, imaginons que nous puissions mettre immédiatement toute l’inventivité, l’intelligence collective et la générosité humaine dans la réalisation d’une société mondiale qui respectera impérativement dans tous nos actes, l’empreinte écologique. L’empreinte des droits humains et l’empreinte sociale où l’équité et le respect de la biodiversité deviendront enfin l’étalon-or !

Est-ce possible , ici et maintenant ?

Ce sera l’effet des gaz à effet de rêves.

Décidons-le à Copenhague ! Et dans nos vies ! Faisons-le savoir aux dirigeants du monde !

À propos, avez-vous signé l’Ultimatum Climatique ?

On remettra les 500 000 premières signatures au président Sarkozy le 10 Décembre, mais que diantre il nous faut continuer jusqu’au 18 décembre 2009 à faire le buzz à oreilles.

L’ultimatum climatique est l’affaire de chacun(e) !

www.copenhague-2009.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Serge Orru, homme de convictions, de culture et d’entreprise, a crée notamment le Festival du Vent (Calvi) et le Festival de L’eau (Val de Marne). Il est aujourd’hui directeur général du WWF.