Pourquoi il faut croire en l’avenir

crédit photo phovoirOn nous parle sans cesse de crise économique, de guerre, de perte des traditions…. pourtant le futur s’annonce plutôt bien !

Le-futur-a-du-bon-124808383

Version écrite de la chronique, collaboration Eddy Delcher

Non seulement il y a beaucoup de bonnes nouvelles au présent, je tente de vous le démontrer chaque jour, mais demain cela devrait être encore mieux ! Le magazine Clés diffuse ce mois-ci l’enquête d’une équipe de 21 économistes du Copenhagen Consensus Center qui montre que nous vivrons dans un monde meilleur en 2050. Ils ont analysé toutes sortes de données récoltées entre 1900 et 2013 sur une dizaine de thèmes, comme la pollution ou les conflits armés.

Pas de souci à se faire ?

Ce n’est pas si simple que ça, mais les optimistes ont, en tout cas, raison de l’être. Par exemple, les guerres représentaient une dépense moyenne de 5% du PIB mondial au cours du XXe siècle, avec un pic à 40% lors de la Seconde Guerre Mondiale. Ce chiffre est désormais de – 2%, ce qui prouve la baisse du nombre de conflits. L’éducation est un autre bon exemple : alors que 7 personnes sur 10 étaient illettrées en 1900, seules 2 sur 10 le sont encore aujourd’hui, chiffre qui devrait encore baisser de moitié d’ici 2050, tout comme celui de la malnutrition.

Le réchauffement climatique a refroidi leur enthousiasme…

Pourtant ce cauchemar présente quelques aspects positifs : l’augmentation du CO2 favorise la fertilité des terres, une hausse des températures diminue le nombre de décès dus au froid et réduit le coût du chauffage. D’ailleurs, ils démontrent que depuis 1900, le réchauffement climatique a eu un impact positif sur le PIB mondial. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il faut arrêter nos efforts car l’étude montre que l’impact du réchauffement climatique sera, par contre, beaucoup plus que négatif à partir de 2070. Donc continuons à croire en l’avenir sans oublier de profiter du présent et personnellement je suis bien heureuse de vous retrouver demain !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mercredi 21 mai 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.