« Fukushima. Deux ans après »

©fotopediaC’est le titre de la rétrospective documentaire que la chaîne Arte consacre à l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima, survenue au Japon, le 11 mars 2011. Deux documentaires, signés par des réalisateurs japonais, reviennent en détail sur cette terrible catastrophe.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/03/Fukushima-deux-ans-deja-124103529.mp3|titles=Fukushima-deux-ans-deja]

 Le premier, intitulé « Fukushima, chronique d’un désastre» est un documentaire coup de poing de 47 min qui retrace l’enchaînement des événements qui ont mené à l’explosion du réacteur de la centrale de Fukushima le jour de l’événement. Les réalisateurs Akio Suzuki et Akihiko Naki s’appuient sur des simulations scientifiques et sur les témoignages d’ingénieurs présents dans la salle de contrôle au moment du drame pour montrer l’impréparation des équipes, le système de sécurité défaillant et surtout la vulnérabilité des réacteurs nucléaires.©arte

Le second se penche sur « Le monde après Fukushima ». Ralisé par Kenichi Watanabe, le reportage recueille des témoignages bouleversants, entre résistance et désespoir, d’individus qui vivent désormais au rythme de la pollution radioactive. Tous s’accordent pour dénoncer la politique de minimisation des dommages plutôt que de prévention des risques par les autorités, alors même que cette catastrophe est classée au niveau 7 (le plus élevé) de l’échelle internationale des événements nucléaires !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.