François Hollande s’est fait 30 Millions d’Ennemis

animal-17430_640Après les propos de François Hollande tenus dans « La France Agricole », excluant tout changement du régime juridique de l’animal dans le Code civil, la fondation 30 millions d’Amis s’embrase. Pour elle et bien d’autres, le statut juridique de nos amis les bêtes doit changer. 


« En France, nous aimons les animaux. Et les premiers qui les aiment ce sont ceux les éleveurs qui les soignent. Un agriculteur qui maltraiterait son cheptel détruirait son propre patrimoine. A juste raison beaucoup d’efforts ont été réalisés pour le bien-être animal sans qu’il soit nécessaire de le traduire par une loi. Dans le code rural notamment, l’animal est déjà considéré comme un être sensible. Pourquoi ajouter d’autres considérations ? »

Le président français a pris la décision d’exclure tout changement du régime juridique de l’animal dans notre Code civil, les éleveurs portant à leur animaux l’amour et les soins nécessaires. Cette information ne passe pas inaperçue auprès des amoureux des animaux, l’association de défense des animaux L214 et la fondation 30 Millions d’Amis qui tente d’encourager François Hollande à ouvrir le débat sur cette modification.

À cause de ce statut de « bien meuble » imposé sur les animaux domestiques, la justice ne peut pas s’appliquer intégralement comme on a pu le voir récemment avec la condamnation du tortionnaire du chaton Oscar qui a ému la toile. Mais attention : une modification du texte ne concernerait pas les activités d’élevages, commerciales ou de loisirs en lien avec des animaux !

« Par cette déclaration, le Président de la République manque à sa parole donnée, lors de la campagne présidentielle en 2012, aux 89% des Français favorables à la reconnaissance de la nature sensible des animaux dans le Code civil (sondage ifop). », souligne la L214 avec qui nous avions interrogé François Hollande sur la politique qu’il souhaite mener afin d’assurer la protection des animaux.

Reha Hutin, présidente de la fondation 30 Millions d’Amis, assure : « J’ai confiance dans les institutions de notre pays pour faire évoluer le statut juridique de l’animal dans le Code civil, sujet qui concerne directement une très grande majorité de nos concitoyens. Nous sommes à un moment charnière propice à la modernisation de notre droit. J’en appelle donc solennellement au président de la République à ne pas refuser ce débat indispensable, à harmoniser nos codes et à simplifier notre droit. »

30 Millions d’Amis a mis en ligne une pétition qui demande une réforme du statut juridique dans le Code civil. Pour l’association, ne pas ouvrir le débat voudrait dire que l’on ignore les 9 français sur 10 favorables à cette modification.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Venue tout droit des États-Unis, Charlotte est rentrée en France pour faire ses études de journalisme à l'ISCPA - Paris. Après une première expérience de journalisme culture dans le Web, elle se tourne vers l'environnement et les animaux avec Néoplanète.