François et ses belles, quel cinéma !

Est-il vraiment nécessaire d’embarquer dans ses valises deux stars du cinéma pour lutter concrètement contre le dérèglement climatique ? En vue de la 21ème conférence mondiale sur le climat à Paris en décembre 2015, François Hollande s’envolera demain pour une visite d’État aux Philippines, pays touché à plusieurs reprises par des typhons dévastateurs. Les deux actrices engagées qui ont fait la Une de notre magazine, Marion Cotillard et Mélanie Laurent, feront partie du voyage. À toutes fins utiles ?

Sans titre
Cette étape aux Philippines est bien choisie pour le chef de l’Etat : l’archipel est l’un des pays les plus touchés au monde par la montée des températures. Le super typhon Haiyan et ses vents soufflant à 230 km/h avaient fait plus de 7 350 morts en novembre 2013. Et ça ne va pas s’arranger pour ce pays en développement de 100 millions d’habitants qui va voir la fréquence des tempêtes violentes et typhons augmenter.

Un « Appel de Manille » devrait être lancé par la voix de Marion Cotillard depuis le palais présidentiel philippin pour, selon l’entourage du président français, solliciter « la mobilisation de tous en vue d’un accord à Paris« . Alors même si nous ne remettons pas en cause l’engagement de l’actrice – nous étions les premiers à publier une interview sur ses convictions écologiques dans le magazine Néoplanète n°8 – on peut se poser la question de l’importance de sa présence avec Mélanie Laurent, dans un pays qui attend plus de la part des Etats-bailleurs un investissement pour accompagner les communautés vulnérables aux aléas climatiques que le sourire de deux comédiennes.

Une France hypocrite ? 

Tacloban_Typhoon_Haiyan_2013-11-13Rappelons que 9 catastrophes sur 10 (sécheresses, inondations, cyclones, épidémies) sont liées au climat et que 211 millions de personnes sont directement touchées par les catastrophes naturelles, soit cinq fois le nombre de victimes de conflits.

« Pourtant, les Etats-bailleurs, dont la France, ne semblent pas tenir compte de cette réalité. Moins de 1% de l’aide publique au développement mondial (3,7 milliards de dollars) a été alloué à la réduction des risques de catastrophes dans les 40 pays les plus pauvres et les plus affectés par ces phénomènes« , note Oxfam France.

« La France, présidente de la COP21, ne peut être crédible qu’en prenant les mesures nécessaires pour soutenir financièrement les plus vulnérables », explique Romain Benicchio, porte-parole de l’association.

La présence des deux actrices françaises fera-t-elle avancer le financement des 100 milliards de dollars par an attendus d’ici 2020 pour lutter contre le dérèglement climatique ? Sans parler de l’importance de maintenir l’augmentation de la température de la planète au-dessous de 1,5 °C.

« Comment François Hollande peut-il aller dans l’un des pays les plus affectés par les changements climatiques sans être gêné par le fait que la France soutienne encore activement les énergies fossiles ? », note Les Amis de la Terre. L’association souligne par ailleurs que les organisations du Mouvement philippin pour la Justice climatique accueilleront le président français par des actions de mobilisation pour faire entendre la voix des « vulnérables ».

Marion Cotillard et Mélanie Laurent feront-elles partie du cortège ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.