Tourisme vert :

La Franche-Comté au fil de l’eau

Nichée entre les Vosges et la Suisse, la Franche-Comté livre une partition riche d’histoire, de gastronomie, pêle-mêlant culture et nature, eaux et forêts. Tour d’horizon.

Port fluvial de Dole © Jean-Michel Véry
Port fluvial de Dole © Jean-Michel Véry

Tout commence dans le Jura. A Dole, au bord de ses canaux et au pied de la collégiale Notre-Dame qui trône en cœur de ville et se reflète dans le Doubs. Sur la rive gauche du canal Rhône-Rhin, le port fluvial est au départ de promenades à bord de « Runabouts », des petits bateaux électriques à la proue acajou qui naviguent sur le parcours de la Libellule. Là se partagent la belle urbanité de cette cité de caractère et son environnement végétal et animal. Des embarcations fabriquées sur place, par les ateliers José Vincent, et proposées à la location sans permis pour des balades originales et silencieuses, autre façon de découvrir la « cité Pasteur ».

Car, côté patrimoine, Dole peut s’enorgueillir d’être la ville natale de l’inventeur du vaccin contre la rage ou d’avoir accueilli au collège le petit Marcel Aymé, futur auteur du Passe-muraille ou des Contes du chat perché. L’office de tourisme rend hommage à l’écrivain avec un parcours de la ville balisé au sol par des plaques de métal gravées de jolis matous. Un tracé pédestre qui vous emmène sur les incontournables de la ville : monuments, façades, jardins… Une féline manière de s’approprier la cité jurassienne.

En bateau, à pied, mais aussi à bicyclette : traversée par l’Eurovélo6, la véloroute qui relie Saint-Nazaire à la Roumanie, la petite ville médiévale est le point de départ du circuit de la Vallée du Doubs, qui pousse jusqu’à Montbéliard en passant par Besançon.

« T’as voulu voir Vesoul… »

Balade fluviale sur le port de Dole © Jean-Michel Véry
Balade fluviale sur le port de Dole © Jean-Michel Véry

A quelques encablures de Dole, on a voulu voir Vesoul et on a vu Vesoul. Centrée en Haute-Saône, au nord de la Franche-Comté, la ville est bordée par un lac de 90 hectares. Une pièce d’eau impressionnante où nichent nombre d’espèces d’oiseaux migrateurs et une réserve ornithologique agrémentée de panneaux explicatifs. Pour les contemplatifs, des animations de reconnaissance des oiseaux y sont régulièrement organisées ; pour les sportifs, voile, pêche, natation et randonnée.

En Haute-Saône toujours, mais plus au nord de la région franc-comtoise, à la lisière de la Lorraine, encore une histoire d’eau : Luxeuil-les-Bains et ses thermes. L’un des plus anciens établissements thermaux, connu depuis l’antiquité pour ses sources d’eau chaude, à l’architecture Napoléon III et tout habillé de grès rose, il dispense soins et relaxation. Spa, hammam, piscine intérieure à 32°, massages… idéal pour se faire plaisir après une visite de la ville où trône la basilique Saint-Pierre, au grand orgue démesuré, l’un des plus beaux ensembles sculptés en France . A deux pas de là, un site archéologique a été mis à jour, place Saint-Martin, en plein cœur de Luxeuil. Le chantier des fouilles est protégé, mais s’offre aux visiteurs en attendant sa complète réhabilitation.

Les fouilles archéologiques à Luxeuil
Les fouilles archéologiques à Luxeuil © Jean-Michel Véry

Plus à l’est, à une dizaine de kilomètres, entre Luxeuil et Lure, c’est le territoire phare en Franche-Comté pour les passionnés de nature, de faune et de flore. Impossible de quitter la région sans faire escale sur le Plateau des Mille étangs, paysage mystérieux, éden de verdure de 20 000 hectares surnommé « la petite Finlande ». Là, dès votre arrivée, vous êtes prévenus par les habitants : « Que vous le vouliez ou non, vous vous perdrez… » Avec plaisir…

Les bons plans de Néoplanète

Dole : La Chaumière, hôtel-restaurant, aux fourneaux Joël Césari, étoilé et référence culinaire de la région. Une table de haut vol, complétée de chambres de charme au confort irréprochable. www.lachaumiere-dole.fr

Vesoul : La Promenade du lac (Vaivre-Montoille), accueil chaleureux et cuisine généreuse pour un déjeuner face au lac. Tél. : 03 84 77 05 14.

Luxeuil : Sucré Salé, une table intimiste servie par une cuisine terroir et inventive. www.sucresale70.com

Plus d’infos : www.franche-comte.org

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Jean-Michel Véry

Guitariste, compositeur, après dix ans de bons et loyaux services auprès de musiciens comme Andy Chase, Laszlo de Trèbes ou Vivien Savage, il débranche pour le journalisme et collabore avec L’Optimum, Le Figaro, Politis… Un père anglais et une mère égyptienne, aux ascendances touaregs, lui confèrent génétiquement le goût du voyage. Il signe régulièrement la rubrique « tourisme » pour Néoplanète.