La Formule E…colo sur la grille de départ

Logo - Google ImagesPilotes, démarrez vos moteurs… électriques ! Demain commence à Pékin le premier Championnat du monde de Formule E, cette cousine écolo de la Formule 1.

Des monoplaces toutes propres vont s’affronter au cours de dix Grand Prix sur des circuits urbains spécialement conçus pour le championnat. Les rues de Londres, Miami, Monaco, et Rio de Janeiro testeront ainsi les qualités des 20 pilotes, dont deux femmes et bon nombre d’autres passés par la F1 (Jarno Trulli, Nick Heidfeld, Bruno Senna) . Un parfum de catégorie reine flottera aussi dans les stands, puisqu’Alain Prost, quadruple champion du monde, fait partie de l’écurie française e.dams Renault. La Formule E se présente donc non pas comme une simple vitrine pour l’énergie électrique, mais bel et bien comme un championnat automobile de haut niveau.

Les courses promettent d’ailleurs d’être plus intéressantes, et surtout plus propres et moins bruyantes, que celles de Formule 1 (ce qui n’est peut-être pas si difficile). D’une part car un Grand Prix ne durera que 50 minutes, au lieu des deux heures habituelles, et d’une autre du fait que les voitures seront au cours de cette première saison toutes très similaires, la différence se faisant donc au pilotage. Il faudra aussi faire preuve de stratégie, puisque les pilotes n’auront à leur disposition que deux monoplaces par course, et devront bien gérer leur autonomie afin de ne pas faire le coup de la panne. La quantité d’énergie restante de chaque bolide sera de plus affichée en temps réel au fil des tours, afin de faciliter la compréhension du public.

Renault_SRT_01_E@Frankfurt_2013_Lucas_di_Grassi-CopierEnfin, la catégorie se veut interactive : avant chaque course, il sera par exemple possible de voter pour son pilote préféré. Les trois coureurs ayant récolté le plus de votes recevront ensuite un boost de cinq secondes leur permettant de gagner quelques précieux chevaux dans un moment crucial !

Alors, rendez-vous demain à 10h sur Canal+ pour le tout premier départ d’une saison…électrique ! (Mesdames, si vous n’êtes toujours pas convaincues, sachez que le beau Léo a lui aussi été séduit par la Formule E, qui a co-fondé l’écurie Venturi).

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Eddy Delcher

Après un séjour de sept ans en Angleterre et en Afrique du Sud au cours duquel il obtient un diplôme en journalisme, Eddy revient en France afin de poursuivre ses études. En 2014, il rejoint l'équipe de Néoplanète et contribue régulièrement au CNRS International Magazine ainsi qu'au journal du CNRS depuis 2012.