Il était une fois… la forêt

il était une forêtAprès La marche de l’empereur et L’enfant et le renard, le nouveau chef d’œuvre du réalisateur Luc Jacquet, Il était une forêt, sort aujourd’hui en salles. Découvrez vite ce conte qui révèle nos racines…

 Il-etait-une-fois-la-foret-

 

 

Version écrite de la chronique

C’est un voyage au cœur de la forêt tropicale primaire ; fruit de la rencontre entre le réalisateur Luc Jacquet et Francis Hallé, botaniste de renom qui lui a proposé d’écrire une histoire dont l’arbre est le héros. Pour nous alerter, bien sûr, sur la dégradation des forêts primaires. A l’époque Luc Jacquet n’avait jamais mis les pieds dans ce type de forêts !

Qu’est-ce-que ce documentaire a de plus que les autres ?

La richesse des images car elles viennent de différents lieux de tournage, de forêts du Gabon et du Pérou. Et puis le commentaire passionnant de Francis Hallé qui nous raconte la façon de vivre de la forêt. La communication par exemple. Là-bas tous les végétaux et animaux se parlent à leur façon. Par exemple, quand ils sentent un danger, les arbres fabriquent des parfums pour alerter leurs copains. S’il s’agit d’un animal qui mange leurs feuilles, par exemple, les copains vont se protéger en répandant des toxines qui feront fuir les prédateurs. Chacun a besoin de l’autre sinon tout s’écroule. Et si les arbres produisent des fruits délicieux ce n’est pas pour notre bon plaisir mais celui des oiseaux qui viennent se régaler puis s’envolent et vont jeter dans leurs excréments des graines de ces fruits. Graines qui vont se planter dans la terre pour donner naissance à… de beaux arbres fruitiers. Rien ne se perd et tout se sublime dans la nature !

De véritables stratégies de survie !

Absolument, tout est intelligent, organisé, jusqu’au bout. Quand un arbre meurt par exemple, ce n’est pas un drame. Sa chute va créer un trou qui fera passer de la lumière pour les autres végétaux. Son bois va donner de la bonne matière à la terre. Et il laisse la place à un petit jeune, un bel arbre qui va se précipiter vers la lumière. Et ainsi va la vie ! Quand l’homme ne vient pas mettre sa graine ! Il était une fois la forêt, à voir donc et en attendant vous avez les infos, photos et la bande annonce sur notre site.

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mercredi 13 novembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Lire « Il était une forêt » : Un conte qui révèle nos racines

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.