FIAC : chapeau les artistes !

thumb_96181__Max630x450.jpeg.pagespeed.ce.bqp5aJiAoHLa FIAC (la Foire de l’Art International Contemporain) s’installe aujourd’hui au Grand Palais à Paris, et « hors les murs » bien sûr dans bien d’autres endroits prestigieux de la capitale; de nombreuses occasions de saluer les performances des artistes français.

L-art-francais-toujours-haut-en-couleurs-

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

Dans la série « les Français sont pessimistes », on passe notre temps à dire que nos artistes ne valent plus grand-chose en comparaison avec les Anglo-saxons notamment.

Arrêtons de nous flageller car les Français sont très présents pour cette FIAC 2013 et certains épatent même les galeries et les collectionneurs, comme Adel Abdessemed, artiste punchy présenté par la galerie de Jeff Koons, excusez du peu, dont l’œuvre emblématique reprend le fameux coup de boules de Zidane sur 4 mètres de hauteur.

Philippe Parreno fait aussi parler de lui et vend des pièces au Guggenheim de New-York ; Pierre Huyghe  a été élu artiste de l’année 2010 par l’American Art Museum de Washington. Quant à Xavier Veilhan, dont l’expo au château de Versailles a été mieux accueillie que celle de Murakami, dit-on, il est suivi de très près par le grand collectionneur François Pinault, ce qui est bon signe, bref, l’art français est toujours haut en couleur.

Des tendances que suivent les galeries et les collectionneurs ?

Ils cherchent surtout l’originalité;  la mondialisation banalise les genres, il faut donc épater la galerie avec de nouveaux concepts. Et l’un des derniers coups de cœur des collectionneurs c’est l’art brut, cet art des gens normaux dont la liberté de ton et la fraicheur tranchent avec le conformisme ambiant. On connaît par exemple le facteur Cheval et son incroyable palais dans la Drôme ou Séraphine, immortalisée par le film du même nom avec Yolande Moreau. Et justement la deuxième bonne nouvelle du jour est que pour la première fois, la foire new-yorkaise d’art brut s’installe à Paris en même temps que la FIAC à l’hôtel le A, ce qui va attirer des acheteurs du monde entier qui viendront admirer ces chefs d’œuvre en puéril.

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce jeudi 24 octobre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.