Fête des plantes au Château de la Bourdaisière

Vous n’avez encore rien prévu pour votre long week-end de Pâques ? Venez fêter les plantes dans le magnifique château de la Bourdaisière. Au cœur de la vallée de la Loire, ce château abrite une collection unique au monde de variétés de tomates et un jardin contemporain réalisé avec un maître parfumeur. A l’occasion de l’année pour la biodiversité, une exposition ludique vous fait découvrir, entre autres, la forêt amazonienne, les plantes dépolluantes et les aliments santé.

Du 3 au 5 avril, c’est la 16ème édition de la Fête de Plantes. A 55 minutes de Paris en train, le château de la Bourdaisière nous emmène dans une nature féérique faite de tomates anciennes et de plantes médicinales. Dans le parc aux abords du château, 140 planches Deyrolle illustrées vous informent sur les enjeux soulevés par la biodiversité. Une manière ludique et agréable d’apprendre et de se questionner sur les différentes façons de protéger la biodiversité à notre échelle.

Le château cache un extraordinaire Conservatoire de la Tomate, une collection rassemblant plus de 650 variétés ! Les adeptes de légumes oubliés et du goût vrai peuvent même acheter sur place des plants de tomates biologiques. Vous pouvez ainsi jouer au collectionneur et ramener dans votre salon des plantes médicinales ou d’autres collections végétales spécialisées.

Le Dahliacolor… kesako ?

Derrière le conservatoire de la tomate, le Dahliacolor : le nouveau jardin contemporain composé de parterres de Dahlias d’une centaine de variétés différentes. Une plante éclatante et généreuse mise en valeur par un travail sur les couleurs et les parfums.

Informations pratiques

Ouvert tous les jours de 10h à 19h

Château de la Bourdaisière. 37270 Montlouis-sur-Loire.

Accessible en train : gare Saint-Pierre-des-Corps, à 55 min de TGV au départ de la Gare Montparnasse.

Prix : 6,50 €. Gratuit jusqu’à 10 ans. Parking gratuit.

Tel : 02 47 45 16 31

Plus d’infos : www.chateaulabourdaisiere.com

Ecoutez l’interview de Louis Albert de Broglie, le « prince jardinier » du château de la Bourdaisière, qu’il rachète avec son frère en 1982.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone