Festival Science Frontières : il est toujours midi quelque part

Partant du principe que sur Terre, il est toujours midi quelque part, le 27e Festival Science Frontières vous donne rendez-vous à 12h, où que vous soyez dans le monde, et pendant 24h.

Depuis la bibliothèque de l’Alcazar, à Marseille, le festival Science Frontières, dont Néoplanète est partenaire, aura un écho dans le monde entier à travers des échanges retransmis en direct, sur la chaine Terre TV. Du 4, à midi, au 5 novembre, même heure, la science, la technologie, l’environnement et le développement durable seront au programme : de la cité phocéenne à Melbourne, en passant par Sao Paulo et Sainte-Hélène.

L’enjeu de cette édition est de créer le premier festival virtuel, un téléthon de 24h d’antenne non stop avec un bilan carbone proche de zéro.

En direct de l’Alcazar, un plateau télé sera ouvert au public, où les invités pourront répondre aux propos des cybers participants.  Ces derniers seront appelés, à midi chez eux, afin d’intervenir sur des sujets d’actualité scientifique et écologique, mais aussi afin de confronter les points de vues de différentes cultures. Ainsi, le festival fera un saut (virtuel) au Nigeria, où Amnesty International s’exprimera sur l’enfer noir du pétrole pour la population. Au Sénégal,  ce sont les difficultés d’accès aux soins contre le virus du Sida qui seront abordées. Notre rédactrice en chef, Yolaine de la Bigne, interviendra depuis les Canaries, sur l’île d’el Hierro, 100% autonome en énergie.

Un peu plus tard dans la journée du 4, la déforestation et l’industrie bovine seront au cœur des débats entre la France et l’Amazonie. Au Brésil, les équipes de tournage de la Société Européenne des Réalisateurs de l’Environnement diffuseront leurs courts-métrages. Ils s’inscrivent dans le cadre du festival  « Les Frontières du Court », qui a lieu chaque année et nous emmènera en Asie du Sud le lendemain matin, après avoir traversé le Pacifique.

Tous les ans, Science Frontières attire plus de 14 000 festivaliers. Cette fois-ci, il faudra prévoir de quoi tenir debout toute la nuit car sur la Terre, « il est toujours midi quelque part ».

Vidéo Science Frontières Terre TV

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après des études de journalisme à Paris et Dublin, Julie s'est lancée comme correspondante pour des sites d'informations québécois, couvrant l'actualité française. En 2013, elle revient sur les bancs de Néoplanète, qu'elle avait déjà arpentés quelques années plus tôt. En parallèle, elle cultive son blog, consacré au voyage.