Les yeux grands ouverts sur l’environnement

Consacré principalement au documentaire, le festival « Visions du réel », à Nyon, en Suisse, ouvre sa nouvelle édition ce 19 avril pour huit jours de projections. Un programme éclectique remarquable qui ne s’épargne pas une programmation tournée vers l’environnement.

©pixabaySur les rives du lac Léman et à deux encablures de Genève, à Nyon, le festival international de cinéma « Visions du réel » propose sa nouvelle édition, sous la direction de Luciano Barisone. Au programme, ouvert au public dans les salles de la ville, 110 films sélectionnés dans différentes sections, entre longs métrages, moyens et courts, avec un parti pris affiché : celui de « la réflexion, l’exploration et la découverte », déclinées sous « un éclairage humain, intime et privé ». Entre autres films attendus, Des livres et des nuages, de Pier Paolo Giarolo, consacré aux traditions, à la transmission de la culture des ancêtres aux nouvelles générations, dans les communautés rurales des Andes péruviennes. Egalement très attendu, Bà Nôi, de Khoa Lé, livrant le retour d’un émigré canadien au Vietnam, au moment des fêtes de fin d’année. Un film a priori familial, virant au voyage ethnographique et onirique.

Films et musiques au menu©visions du réel

 

Toujours au programme, Buran, de Hwanki Min, concentré sur le travail de jeunes stylistes créant une compagnie alternative de mode, un label éthiquement correct où l’exploitation sauvage laisse place à une relation équitable avec le client. A voir encore, Northern Light, de Nick Bentgen, un film au souffle épique sur un coin reculé du Michigan, Viramundo, de Pierre-Yves Burgeaud, époustouflant voyage musical en compagnie de Gilberto Gil (invité d’honneur du festival !), livrant ses tribulations dans l’hémisphère méridional du monde pour flirter avec la musique des peuples autochtones d’Australie, d’Afrique du Sud et d’Amazonie. Enfin, à signaler, At(h)ome, d’Elisabeth Leuvrey, autour des retombées nucléaires dans le Sahara, ou encore, Au-delà de l’Ararat, de Tülin Ozdemir, road-movie à travers les paysages anatoliens et Il turno, d’Elvio Manuzzi et Pietro de Tilla, sur une société hydroélectrique aux confins d’une vallée italienne…

Vaste choix dans ce festival qui tient sa réputation d’exigence. Egalement au programme, un coup de projecteur sur la production libanaise qui ne manque pas d’humanité sur une terre martyrisée, une rétrospective des films d’Eyal Sivan et des œuvres de la cinéaste lettone Laila Pakalnina (en présence des réalisateurs). Une sélection très éclectique donc, toujours marquée par des choix esthétiques et éthiques.

 

Visions du réel, Nyon (Suisse), 19 au 26 avril. www.visionsdureel.ch

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Jean-Michel Véry

Guitariste, compositeur, après dix ans de bons et loyaux services auprès de musiciens comme Andy Chase, Laszlo de Trèbes ou Vivien Savage, il débranche pour le journalisme et collabore avec L’Optimum, Le Figaro, Politis… Un père anglais et une mère égyptienne, aux ascendances touaregs, lui confèrent génétiquement le goût du voyage. Il signe régulièrement la rubrique « tourisme » pour Néoplanète.