La recette d'Emilie :

Fermentée du bocal

Vos intestins vous tourmentent ? Intolérant au lactose ? Vous pourriez tester la fermentation qui améliore la digestibilité des aliments. Cette méthode, utilisée comme moyen de conservation, évite le gaspillage, soulage notre flore intestinale et renforce notre système immunitaire. A découvrir dans le livre « Aliments fermentés, aliments santé » de Marie-Claire Frédéric et Guillaume Stutin (Ed. Alternatives).

Pourquoi consommer des aliments fermentés ?

784642Dans notre alimentation occidentale, nous avons mis de côté la fermentation pour favoriser la pasteurisation, la congélation… Alors qu’elle est la meilleure alliée de nos bactéries. Elle apporte en effet des probiotiques appréciés de notre microbiote, primordial pour notre santé physique et psychique.

Quelques atouts de la fermentation :

  • Elle diminue la teneur en nitrates des légumes.
  • Elle permet aux intolérants au lactose de consommer quand même des produits laitiers (le lactose est détruit par les bactéries qui le transforme en acide lactique)
  • Elle améliore la digestibilité des aliments et leur assimilation par notre organisme
  • La lacto-fermentation augmente la biodisponibilité des minéraux présents dans nos produits alimentaires comme le calcium et le potassium
  • Pas besoin d’en consommer beaucoup, il suffit d’en manger en petite quantité régulièrement : kéfirs, cornichons, olives, légumes, achards, crêpes…
  • Elle permet de découvrir d’autres saveurs et textures : aigre-doux, croquant, pétillant…

N’hésitez donc pas à tester cette méthode multimillénaire qui ne demande aucune énergie. Pas besoin de congélo ou de frigo, il suffit d’avoir du sel et un récipient propre !

Voici deux recettes extraites du livre « Aliments fermentés, aliments santé » de Marie-Claire Frédéric et Guillaume Stutin (Ed. Alternatives)

Sans titre

2

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.