Faire ses cosmétiques soi-même

préparation OjovaCe matin là, je me rends à l’atelier de cosmétique fait-maison organisé par les Acteurs du Paris Durable. Mon envie : retrouver confiance en la cosmétique (les industriels ayant été liés à des scandales sanitaires ou des tests sur les animaux) en (re)découvrant le fait-maison.

A l’unanimité, toutes se disent soucieuses de l’impact écologique de leurs achats beauté. Dans « La maison des acteurs responsables », les 8 femmes qui sont venues assister à l’atelier s’insurgent contre l’industrie cosmétique, qui les assiste dans leurs choix comme des enfants. Selon la marque de cosmétique bio Ojova, il faut revenir aux valeurs essentielles de création.

Si Ojova fournit les matières premières, Marie Bousquet, créatrice de l’association la « Souris Verte », est indispensable : elle apprend aux familles à fabriquer des produits de toilette avec trois fois rien ! Cette méthode, qui aurait était perçue comme une fumisterie il y a 10 ans, répond aujourd’hui à une véritable demande : celle de connaitre la composition des produits. Et on se prête facilement au jeu car c’est ludique.

« Après avoir fabriqué leurs shampoings, nos enfants réclament même leur douche ! » s’amuse une mère présente.

 

Pour un coup de main ou plus de recettes (fond de teint, blush, crèmes de peaux…) les ateliers de Marie vous donnent rendez-vous sur son site. (http://latelierdelasourisverte.typepad.com/) forfait de 25€ à 180€.

 

En page 2: attention aux produits industriels …

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après un an passé en Irlande où elle obtient son bac à lauréat, elle revient en France où elle suit une année de lettres modernes à la faculté de Bordeaux. Depuis 2011 elle suit une formation de journaliste à Paris.