Extension des Jardins Passagers de la Villette pour leurs 10 ans

A l’occasion de leur 10ème anniversaire, les Jardins Passagers du Parc de la Villette s’agrandissent. Lagune, jardin sec, haie champêtre, mur artisanal en pierres sèches, verger conservatoire… C’est une nouvelle surface de 1000m² qui est inaugurée aujourd’hui. Et obéit, comme le reste de ces jardins urbains, à une charte éco-responsable.

Installés sur la dalle de béton de l’ancienne halle aux moutons, les Jardins Passagers ont été imaginés sur d’anciennes friches industrielles, parmi une flore spontanée déjà présente. Les fleurs sauvages ont accueilli à leurs côtés des parcelles surélevées contenant des plantes cultivées venues des quatre coins de la planète. « Le but est de laisser la nature s’exprimer librement selon les préceptes de Gilles Clément, explique Florence Berthoux, Directrice Générale du Parc de la Villette. C’est un vrai jardin en mouvement ! » La richesse de cet espace vert réside ainsi dans la multiplicité des écosystèmes qui le composent. Quelques exemples ? Le bosquet d’érables, la friche, la mare ou encore la garrigue. De quoi favoriser une diversité végétale et animale.

Un lieu de rencontres et de transmission

Situés en ville, les Jardins Passagers ont avant tout une visée pédagogique et sociale. « C’est un espace idéal pour observer la nature, poursuit Florence Berthoux. Nous avons voulu en faire un lieu d’échanges et de sensibilisation intergénérationnel. Plusieurs associations de quartier s’occupent des jardins où sont organisés régulièrement des ateliers pour adultes et enfants*. Nous tenons également à ce qu’ils soient accessibles aux personnes handicapées avec des tables de jardinage adaptées. Et nous prévoyons de mettre prochainement en place une AMAP. »

Labellisés EVE, Espaces Verts Ecologiques (Ecocert), ces jardins obéissent à une charte éco-responsable. Quelques principes ? Il n’y a pas de mauvaises herbes, planter en fonction d’une logique d’écosystème, jardiner avec et pour le vivant, recycler

L’extension de 1000m² comporte un mur artisanal en pierres sèches dont la construction, qui débute aujourd’hui, fait l’objet d’un partenariat et d’échanges pédagogiques avec l’école Du Breuil de Paris. À l’antithèse des murs végétaux, gourmands en engrais et en eau, ce mur permettra l’installation de toute végétation de mousses, fougères et autres crassulacées peu exigeantes. Le verger conservatoire naturel permettra, lui, de redécouvrir la beauté et la saveur de variétés anciennes de fruits. Inutile, le jardin sec ? Détrompez-vous. Il servira de refuge pour des plantes étonnantes adaptées aux milieux arides. Ciste, séneçon, rose trémière, sauge… sont capables de s’adapter aux conditions les plus extrêmes. Bon à savoir en période de sécheresse !

De son côté, la haie champêtre sert de coupe vent, de retenue de l’eau, de clôture naturelle, mais aussi de garde-manger des oiseaux. Composée de noisetiers, pruneliers, merisiers, aubépines, sureaux ou encore cornouillers, c’est aussi une formidable niche écologique : habitat privilégié des petits rongeurs, hérissons, moineaux, mésanges et autres rouges-gorges. L’espace humide, composé d’une lagune très prisée des insectes, recueille toutes les eaux de ruissellement du jardin, par un savant jeu de niveaux et de rigoles. Une partie de cette eau est d’ailleurs récupérée et stockée pour assurer l’arrosage du potager. Sachez enfin que même le mobilier du jardin est écolo. Jean-Michel Ramonet, constructeur de décors au Parc de la Villette, a en effet imaginé des tables, bancs, tabourets et sellettes à partir de matériaux et de substances entièrement naturels (branches d’arbres, bois brut, huile de lin) récupérés des structures utilisées lors des expositions diverses de la Grande halle de la Villette.

*A noter dans votre agenda

Les Jardins Passagers sont en accès libre, les samedis et dimanches de 15h à 19h, du 28 mai au 25 septembre. A 17h, une visite guidée gratuite est organisée. Parmi les ateliers proposés : cuisiner la terre, savez-vous planter les choux ?, les insectes jardiniers, apiculture, compost… Plus d’infos : www.villette.com

Découvrez le reportage de Christine Oberdorff et Gérald Ariano diffusé sur Ushuaïa TV

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone