Actu : Fin de l’expérimentation animale en Inde !

expérimentation animaleBonne nouvelle au pays de la non-violence : l’utilisation d’animaux vivants pour la recherche ou à des fins éducatives vient d’être interdite par le ministère indien de l’Environnement et des Forêts. 19 millions d’animaux devraient être épargnés selon les estimations du journal Asia Time.

« Les expériences sur animaux sont proscrites dans les écoles de médecine, les hôpitaux, les collèges (…), si d’autres dispositifs d’enseignement tels que les livres, les maquettes, les films ou autres suffisent. » C’est désormais écrit noir sur blanc dans l’article 17 de la loi sur la prévention de la cruauté envers les animaux ! Pour étudier l’anatomie des espèces vivantes, les simulations informatiques et les mannequins devraient faire leur grand retour.

En cas d’infraction, les peines encourues peuvent s’élever à cinq ans de prison et de fortes amendes. Cependant, des animaux pourront encore être utilisés dans d’autres domaines tels que les cosmétiques.

Une dure bataille

animaux cruauté

Cette nouvelle disposition législative ne semble pas étonnante dans ce pays où l’article 51 de la Constitution indique qu’« il est du devoir fondamental de tout citoyen de l’Inde (…) d’avoir de la compassion pour toutes les créatures vivantes. »

Pourtant, l’organisation de défense des animaux, Peta India, a mené une vaste campagne de sensibilisation dans 120 écoles de médecine afin de mobiliser la communauté scientifique (somme toute assez progressiste en Inde). « Nous avons mis en place des pétitions et des ateliers gratuits et sollicité des personnalités sensibilisées à la condition animale » a expliqué le docteur Chaitanya Koduri, conseiller scientifique chez Peta India.

En page 2 : où en est-on ailleurs dans le monde ?

En page 3 : des alternatives moins cruelles

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone