Excluons l’excision !

Campaign_road_sign_against_female_genital_mutilation_(cropped) - googleAujourd’hui, c’est la journée mondiale contre l’excision, une pratique illégale dans de nombreux pays mais qui reste cependant très répandue  à travers le monde.

Excluons-l-excision-124470541

 

Version écrite de la chronique

C’est une honte, surtout en Afrique, par exemple au Mali, où cette pratique monstrueuse reste très ancrée dans la culture. L’excision consiste à couper un bout du clitoris et des lèvres génitales chez les petites filles parfois de quelques mois seulement, afin de les rendre, « pures ». C’est en réalité une mutilation visant à empêcher les femmes de ressentir tout plaisir sexuel et donc de tromper leur mari. En Egypte, où c’est pourtant illégal depuis presque 20 ans, 91% des femmes sont excisées, et on compte environ 50 000 femmes en France. D’une façon générale on estime que 7000 petites filles sont excisées chaque jour dans le monde. Non seulement le principe est odieux mais c’est généralement fait n’importe comment avec des ciseaux et de nombreuses petites filles en meurent. Et celles qui s’en sortent souffriront toute leur vie.

Heureusement, cette pratique est en baisse

Oui, c’est la petite bonne nouvelle car la tendance s’est enfin inversée au cours de ces dernières années, de plus en plus de parents se rendent compte de l’horreur qu’ils font subir à leurs enfants et 27 des 28 pays africains pratiquant l’excision ont voté des lois qui l’interdisent et la punissent. Cela dit c’est en parlant de ce sujet tabou, plus qu’en punissant, qu’on fera reculer ces mœurs d’un autre siècle. En attendant, on sait aujourd’hui reconstruire les organes génitaux de ces femmes.

Et ce sont des français qui sont à la pointe dans ce domaine

Il y a d’abord le travail d’associations comme ACZA, Intactes, Marchons en corps, Excision parlons-en ou la Fondation Kering contre la violence faite aux femmes, mais surtout le médecin français, Pierre Foldès, qui a travaillé dans l’humanitaire notamment avec mère Teresa a inventé une technique de reconstruction il y a 25 ans. Le succès est tel qu’aujourd’hui la France est  le seul pays au monde où l’opération est remboursée à 100%.  Saluons Pierre Foldès qui durant des années, après son travail d’urologue, a opéré chaque jour et gratuitement des femmes pour leur permettre de revivre normalement. Bravo l’artiste!

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce jeudi 6 février 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.