Témoignages : Etre végétarien en Grande-Bretagne

A l’occasion du Paris Vegan Day (les 1er et 2 octobre) et des Journées Mondiales Végétariennes (du 1er au 8 octobre), Green et Vert et Néoplanète sont partis à la rencontre de végétariens et végétaliens du monde entier. Pourquoi sont-ils devenus végétariens ? Est-ce facile au quotidien ? Découvrez leurs témoignages. Aujourd’hui, direction la Grande-Bretagne. Propos recueillis par Sonia Eyaan.

Mélanie et Dave, couple franco-anglais qui vit en Angleterre

Depuis 1996, je ne pouvais plus avaler de viande « rouge », et les odeurs de viande (mon père est charcutier-traiteur) me devenaient très pénibles. En 1998, j’ai simplement arrêté de consommer toutes sortes de viandes, mais toujours un peu de poisson jusqu’en 2001. Ce ne sont pas purement des convictions éthiques qui m’ont poussée à devenir végétarienne, bien que le sujet me tienne maintenant plus à cœur.

Dave, mon mari, était végétarien quand il était étudiant puis a remangé de la viande, et est redevenu végétarien avec moi pour des raisons pratiques. Notre fille de 2 ans et demi, n’a jamais consommé de produits animaux et est en pleine santé. Elle adore nous aider à préparer à manger.Ses encas préférés sont les brocolis crus, les tomates, le céleri branche, et les poivrons crus.

Il est très facile d’être végétarien en Angleterre. Je n’ai jamais eu de difficulté, à part dans les restaurants français ! Le marché alimentaire anglais rend le végétarisme très facile, même pour ceux qui aiment le goût de la viande car il existe des produits aux saveurs saucisses, steaks, bacon, etc… Mais je préfère tout faire moi-même. Malgré un travail très prenant, mon mari et moi cuisinons quasiment tout nous-mêmes !

Mon seul  regret en tant que végétarienne est le suivant : je me déplace fréquemment dans d’autres pays au niveau professionnel, et les personnes à qui je rends visite font l’effort de trouver un restaurant « typique » de leur pays pour me faire découvrir la cuisine locale. Sauf que je finis par commander des pâtes car les plats traditionnels ne sont pas végétariens. Je me sens très gênée et trouve cela frustrant. Je ne sais pas encore comment je réagirai le jour où il n’y aura pas de pâtes au menu pour me sauver !

Michelle  MaGee, canadienne qui vit au Royaume-Uni

Je suis devenue végétarienne depuis dix ans parce que je n’aimais pas l’idée de manger des animaux. Etant Canadienne, la viande occupe une grande place dans ma culture alimentaire.

Mais je n’ai jamais beaucoup aimé, même quand j’étais gamine. Il est vraiment facile d’être végétarien au Royaume-Uni. Sur les menus des restaurants, il y a des options végétariennes marquées d’un V vert. Beaucoup de places vont aussi adapter leur menu si nécessaire.

C’est un peu plus difficile dans les pubs, mais vous pouvez toujours trouver quelque chose à manger. Mon copain n’est pas végétarien, mais il mange peu de viande et beaucoup de légumes.

Mon plat préféré ? Les lasagnes aux légumes ou le curry à l’indienne. Mon conseil pour les débutants, c’est d’être curieux et d’essayer tout au moins une fois. Il y a beaucoup de choses que je détestais comme les épinards, les haricots et les aubergines : je les ai donc expérimentés dans différentes recettes.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone