Et si vous partagiez votre machine à laver ?

Il y a quelques mois, quatre étudiants de la Skema Business School de Lille ont créé le site Internet www.lamachineduvoisin.fr. Le but ? Mettre en relation d’heureux propriétaires de machines à laver avec des personnes dépourvues du précieux appareil ou trop éloignées d’une laverie.

« Ca sert à qui d’avoir une machine à laver payée trois cents euros et utilisée qu’une fois par semaine ? » s’interroge Jean-Philippe Allain, l’un des co-fondateurs de La machine du voisin, qui espère ainsi « faire changer les mentalités sur l’achat déraisonné. » Ouvert en février, le site, qui met en relation propriétaires de machine à laver et « Sans machine fixe », propose près de 600 adresses où trouver une machine en France, aussi bien à Lille, Bordeaux, Quimper qu’Antibes.

A l’origine du concept, un incident malheureux arrivé à Yann Geggenheimer, étudiant fraichement arrivé à Lille. Son sac de linge sale sous le bras, il part à la recherche d’une laverie (la plus proche étant à 2 km de chez lui). Mais quand il arrive, surprise : la laverie est devenue un magasin d’informatique ! Il lui vient alors l’idée de créer, avec trois autres étudiants de son école, le site lamachineduvoisin.fr.

Concrètement, propriétaires de machines à laver et Sans Machine Fixe se retrouvent selon leur proximité, réservent un créneau suivant leurs disponibilités et fixent les conditions de chacun. C’est alors aux propriétaires d’estimer le coût d’utilisation de leur machine (ils doivent en contrepartie indiquer la capacité et la catégorie énergétique de celle-ci). « Il y en a même qui le font gratuitement juste pour voir des gens, ajoute Jean-Philippe Allain sur Nord Eclair. On peut rompre la solitude des personnes âgées ou des étudiants qui débarquent dans une nouvelle ville juste en faisant sa lessive. Le site est aussi créateur de lien social. »

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone