Et si procrastiner était productif ?

procrastiner phovoir.com

Pendant les vacances, Néoplanète vous propose de réécouter le meilleur des chroniques Europe 1 de Yolaine de la Bigne.

Et oui, la procrastination a des vertus, écoutez  ! 

BN 25 03

Version écrite de la chronique

Mais ça ne serait pas une si mauvaise idée que ça, puisque procrastiner, qui signifie repousser à demain ce qu’on peut faire aujourd’hui, peut s’avérer productif ! On les croit paresseux, pas assez courageux ou dynamiques pourtant les gens qui procrastinent sont au contraire généralement des personnes très actives et perfectionnistes. La procrastination est même considérée comme une condition essentielle à la créativité et à l’innovation !

On invente en se tournant les pouces ?

En quelque sorte ! Ne pas se mettre à la tâche tout de suite permet de réfléchir à ses idées, de les améliorer. Et puis les actions apparemment inutiles, comme gribouiller au stylo ou jouer à un jeu sur Internet, réconcilie le cerveau avec son côté créatif. Cela donne du recul et peut faire naître de nouvelles idées et de nouvelles façons d’aborder un problème. De plus, les gens qui procrastinent accomplissent souvent de nombreux petits travaux pour se donner des excuses, et du coup, restent productifs, malgré eux.

Si dans une entreprise tout le monde joue avec les délais, ça devient compliqué !

Il y a quand même des limites. Une étude de la NASA montre que des délais serrés nous font produire de la dopamine et avancer plus vite, un stress plutôt positif mais qui devient négatif si l’on attend trop longtemps pour se mettre au travail car après, c’est la panique. Procrastinez messieurs-dames mais sans exagérer, sans jouer les Oscar Wilde, par exemple, ce grand dandy délicieusement cynique qui disait : « il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire le surlendemain ! »

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 25 mars 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.