Et si on partageait notre taxi ?

Économique, écologique et créateur de lien social, le taxi partagé a tout bon. Depuis octobre dernier, Cityzen Mobility en a fait sa spécialité. Attachez vos ceintures, en voiture !

En association avec la compagnie de taxi Alpha Taxi, Cityzen Mobility met à disposition plus de 1000 taxis partagés dans Paris et sa banlieue. Deux pôles, Alpha Travel et Senior Mobilité, se partagent les usagers.

Alpha Travel fonctionne sur le principe d’un abonnement annuel de 300 € pour les entreprises. Il est gratuit pour les particuliers. L’inscription se fait en temps réel sur Internet ou par téléphone. Ensuite, il suffit de réserver un véhicule pour la date et l’heure souhaitée. Un chèque électronique est émis au moment de la réservation, « une sorte de billet de train » explique Guillaume Mathieu, directeur exécutif et co-fondateur de Cityzen Mobility. L’usager ne paye pas dans le taxi mais à la fin du mois par prélèvement automatique, chèque ou virement. La facture est envoyée par mail ou par courrier avec : le détail de la course, le prix facturé et l’économie réalisée.

L’économie par rapport à une course classique varie en fonction du nombre de personnes dans la voiture. Si la voiture est pleine, c’est-à-dire avec quatre personnes, l’économie sera ainsi de 50 % par rapport à une course dans un taxi classique. « C’est un système intéressant pour les chauffeurs de taxi puisqu’ils peuvent toucher une nouvelle clientèle et optimiser leurs trajets ». Les détours pour aller chercher les autres passagers rallongent la course, elle coûte donc plus cher au final mais pas en divisant par le nombre de passager. Tout le monde s’y retrouve !

Faciliter les déplacements

En parallèle, il y a Senior Mobilité. Destiné aux personnes âgées, isolées et ayant un faible revenu, Senior Mobilité fonctionne sur le même principe mais il est totalement gratuit pour les usagers. Financé par Alpha Travel et les collectivités locales, ce programme s’adresse aux seniors indépendants mais aussi aux associations qui travaillent avec des seniors. « Notre offre permet une flexibilité que les associations n’avaient pas avec les navettes, explique Guillaume Mathieu. Les heures de départ et de retour étaient très rigides. Notre système permet d’être plus souple. »

Si Alpha Travel et Senior Mobilité s’adressent à des publics différents, Guillaume Mathieu n’envisage pas de séparer les usagers. « Il n’y aura pas d’un côté des taxis pour les entreprises et les particuliers, d’autres pour les personnes âgées. L’idée, c’est de créer du lien social, alors autant mélanger tout le monde dans les véhicules ! »

Partager son taxi ailleurs

Cityzen Mobility n’est pas le premier à se lancer sur ce marché. Sur le même principe que le covoiturage, un site internet, partageruntaxi.com, propose de réunir des gens en Ile-de-France qui font les mêmes trajets en taxi et veulent partager les frais. Une idée qui est partie du même constat, le taxi, c’est confortable mais cher. Sur le site, vous pouvez créer un trajet ou en chercher un.

Une application iPhone existe également depuis novembre 2010. Grâce à la géolocalisation, l’application permet de déterminer s’il y a des personnes autour de soi qui veulent partager une course en taxi. A l’étranger aussi, il est possible de trouver des partenaires de « cab-sharing » (partage de taxi). Des sites tels que cabcorner.com et cabeasy.com proposent le même genre de service en France et à l’étranger (principalement Etats-Unis et Angleterre).

Enfin, rappelons que le partage de taxi n’est pas une idée nouvelle. Dans beaucoup de pays (Cambodge, Maroc, Burkina Faso, Cameroun, Guinée, etc.), le taxi collectif est utilisé depuis des années. Moins pour des raisons écologiques qu’économiques…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone