Et si on buvait de l’eau usée recyclée ?

Boire l´eau de l´égout ne fait pas envie, certes. Mais une fois cette eau passée par un système adéquat de purification, elle devient potable. De la pure fiction ? Non, c´est une réalité à Singapour ou encore en Californie. L´eau usée recyclée est en effet l’une des solutions possibles pour répondre aux demandes croissantes d´approvisionnement humain. Cependant, même si les conditions d’hygiène sont garanties, le rejet psychologique des consommateurs freine encore sa généralisation.

Aux États-Unis, quelques villes ont commencé à recycler les eaux usées. Le comté d´Orange (Californie) a développé en 2008 un système de recyclage des eaux polluées pour la consommation humaine. Ce système peut produire environ 265 millions de litres par jour pour approvisionner sa population d´un demi-million d´habitants. D´ailleurs, son coût annuel de fonctionnement est d´environ 20 millions d´euros, un chiffre qui s’approche au coût d´importation de l´eau potable. Des villes comme Los Angeles, San Diego ou la région de la Catalogne se joindront prochainement à ce projet.

De l´eau potable qui ne séduit pas

L´idée de profiter des eaux polluées n´est pas nouvelle. Cela fait des années qu´Israël est le pays qui recycle le plus ses eaux usées : 70% (100% à Tel Aviv) sont utilisés pour les champs et les travaux publics. Les experts assurent que cette eau pourrait être destinée à la consommation humaine. Mais les citoyens sont réticents.

En 2006, la population de la ville australienne de Toowoomba a dit non par referendum à l´idée de boire ce type d´eau. Aussi divers sondages faits aux États-Unis signalent que la majorité des citoyens ne la consommeraient pas. Même si elle a toutes les garanties sanitaires.

Dans ces installations, l´eau passe par divers systèmes de filtration et de purification, jusqu´à ce qu´elle arrive désinfectée à une aquifère ou une réserve naturelle d´eau. Elle y reste quelque temps, avant d’être distribuée par le réseau d’approvisionnement. De cette manière, l´eau est plus « naturelle » et améliore ses propriétés grâce à ces écosystèmes.

Systèmes pour recycler l’eau polluée

Plusieurs entreprises et scientifiques du monde entier cherchent de nouveaux systèmes pour profiter des eaux usées. L´Université Carlos III de Madrid étudie ainsi un processus basé sur « des réacteurs biologiques de membrane » qui utilisent les micro-organismes de la boue pour retirer la pollution de l´eau. L´Université du Pays Basque, en Espagne, utilise une technique nommée « oxydation avancée » pour réutiliser l´eau usée et enlever les substances polluantes versées par l´industrie.

Les experts pensent que des campagnes de sensibilisation pourraient aider au développement de ce système. Sans oublier le facteur économique car le recyclage coûte moins cher que le dessalage de l’eau. À la votre !

Et vous seriez-vous prêt à boire de l’eau usée recyclée ?

Article traduit à partir du site www.ecoticias.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone