Et si les mégots protégeaient les oiseaux?

ENVIRONNEMENT – Les volatiles construisent de plus en plus souvent leurs nids avec des clopes…

C’est un geste honni des écolos: le mégot jeté par terre de manière éhontée, qui part dans les égouts et pollue des litres d’eau… Pourtant, ces mégots ne feraient pas que nuire à l’environnement, si l’on en croit une étude mexicaine parue dans Biology Letters, du Royal Society journal. Selon les chercheurs de l’Université nationale autonome de Mexico, les mégots de cigarette seraient un composant de choix pour les nids des oiseaux: ils éloigneraient certains insectes parasites pouvant nuire aux petits.

Fumer pour sauver les oiseaux?

La nicotine serait ainsi un répulsif naturel pour les mites, qui peuvent, comme les poux, tiques ou puces, contaminer les oiseaux en leur suçant le sang. En observant les nids de deux espèces d’oiseaux, les roselins familiers et les moineaux, les chercheurs ont constaté que plus ils contenaient de cellulose issue de mégots, moins ils étaient colonisés par les mites. Un remède qu’auraient bien compris les oiseaux citadins, qui construisent de plus en plus souvent leurs nids avec nos vieilles cigarettes.

Les scientifiques avaient déjà observé que certains oiseaux privilégiaient les plantes aromatiques pour bâtir leur nid et profiter de leurs vertus médicinales. La nicotine est connue pour son pouvoir insecticide, qui protège notamment les champs de tabac des attaques d’insectes. Fumer sauve les oiseaux, un nouveau slogan sur les paquets de cigarette? Ce n’est pas l’avis des chercheurs mexicains, qui ont précisé que l’étude avait été menée avec des cigarettes fumées par une machine. Pas la peine de se détruire les poumons pour sauver les moineaux.

 

Audrey Chauvet
Toute l’actualité environnementale au quotidien dans la rubrique Planète de 20minutes.fr : www.20minutes.fr/planete
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone