Santé :

Et si la vie ne tenait qu’à un… arbre ?!

Selon une étude parue dans la revue médicale Nature, vivre à proximité des nos amis les arbres serait très bénéfiques pour la santé. Cela réduirait même le risque de maladies chroniques comme l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires ! Et si notre santé se trouvait entre l’arbre et l’écorce ?

Les_arbres_centenaires_du_parc_de_Bercy_à_Paris

Les chercheurs de l’Université de Chicago ont questionné 32 000 habitants de la ville de Toronto, au Canada, pour étudier leurs niveaux de bien-être. Ils ont ensuite pris des photos satellites de leur lieu d’habitation, avec une idée derrière la tête : établir un lien entre l’épanouissement et l’environnement. Ils voulaient ainsi observer le nombre d’arbres qui les entourait. Après avoir intégré les facteurs de risque comme l’âge, les revenus et le niveau d’éducation, les scientifiques ont fait une découverte impressionnante. Ils ont pu déterminer que vivre en présence d’au moins dix arbres dans un pâté de maisons suffirait à améliorer l’état de santé ressenti de ses résidents, et diminuerait l’obésité, le risque d’hypertension ou d’hyperglycémie.

Les conclusions de cette étude viennent confirmer les résultats d’une enquête réalisée par les chercheurs de l’Ecole de médecine de l’université d’Exeter au Royaume-Uni. Publiée en 2014 dans la revue scientifique Environmental Science & Technology, elle démontrait que vivre à proximité d’une zone urbaine pourvue d’espaces verts est bénéfique pour la santé mentale. Quand on vous dit que la reforestation ce n’est pas l’arbre qui cache la forêt…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Paul Brinio

Né dans le sac à dos de ses parents, cet aspirant journaliste tombe rapidement amoureux de la radio. Après avoir traîné sa barbe et ses cheveux à RFI Bruxelles et dans des rédactions locales, il termine sa formation de journaliste, rejoint l'équipe de Néoplanète en 2015 et continu ses études de géopolitique dans un souci de conquête mondiale.