Des escargots géants sèment la terreur en Floride

Ca ressemble à un mauvais scénario de film d’horreur. Depuis quelques mois des escargots géants d’Afrique, des mollusques particulièrement voraces pouvant atteindre la taille d’un rat, prolifèrent rapidement dans le sud-est des Etats-Unis. Ces bêtes, appartenant à l’espèce Achatina fulica, peuvent atteindre jusqu’à 16 cm et peser plus d’un kg ! Eclairage.

©oriolllado.flickr

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/04/Les-escargots-geants-envahissent-la-Floride-124169325.mp3|titles=Les-escargots-geants-envahissent-la-Floride]

Depuis la découverte du premier spécimen en septembre 2011, 117 000 escargots de ce type ont été ramassés dans le comté de Miami-Dade, soit un millier par semaine. D’après les malacologistes (spécialistes des mollusques) américains, ces escargots se reproduisent très vite : ils peuvent pondre jusqu’à cent œufs par mois et leur durée de vie est de huit ans.

Pourquoi sont-ils gênants ?

Le problème, c’est que ces « Giant Snail » ont un appétit vorace: ils s’attaquent à plus de 500 variétés de plantes différentes. Ils apprécient particulièrement le stuc des maisons, dans lequel ils puisent le calcium dont ils ont besoin pour leur coquille. Il semblerait que ces escargots géants viennent de Jamaïque ou République Dominicaine et seraient rentrés sur le territoire américain illégalement, pour être utilisés comme animaux de compagnie ou pour des pratiques religieuses notamment des rites vaudous.

Comment expliquer une telle invasion ?©deviantart

Le climat chaud et humide de la Floride, proche de l’habitat naturel de ces gastéropodes les a encouragés à s’installer. L’Etat est d’ailleurs familier des invasions d’espèces géantes : depuis 2000, de gigantesques pythons birmans surpeuplent aussi les lacs du parc naturel, à tel point que les autorités ont récemment lancé un concours de chasse, The Python Challengz.

On commence à comprendre les méfaits de la mondialisation avec ces échanges à travers le monde qui apportent des espèces invasives parfois dangereuses et en même temps les conséquences de notre biodiversité chamboulée.

Cette chronique « Environnement » a été diffusée lundi 30 avril 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.