Mistral : un projet dans le vent

Eoliennes en mer en Belgique. Crédit: google imageLa plateforme d’essais d’éoliennes flottantes au large du Port-Saint-Louis-du-Rhône, devrait voir le jour en 2015. Le projet, baptisé « Mistral », a eu le feu vert le 25 juillet 2014 du préfet de la région Bouches-du-Rhône. 

Mistral vise à développer les nouvelles sources d’énergie en France. Ces futures éoliennes flottantes permettront d’accéder à une ressource énergétique plus dense.

Dès 2015, deux prototypes d’éoliennes en mer Méditerranée, seront testés pour des durées de 12 à 24 mois. « L’objectif du site d’essai est de caractériser toutes les performances de divers prototypes en conditions réelles. Ainsi, pourront être recueillis de très nombreuses données et des retours d’expérience au plan technique et environnemental, ce qui est pratiquement inexistant actuellement », souligne l’arrêté préfectoral.

crédit: wikipedia

Il s’agit d’une nouvelle génération d’éoliennes en mer. C’est une première mondiale pour des éoliennes flottantes à axe vertical selon le communiqué joint de Technip, EDF EN et Nénuphar. Ces dernières exploitent l’énergie d’un vent plus fort et plus régulier, au large des côtes. De plus, cette technologie nouvelle permet en effet d’installer des systèmes de captage d’énergie dans des zones ayant des fonds supérieurs à 50 mètres de profondeur.

Une deuxième ferme pilote (Provence Grand Large) sera testée à 20 km au large de Port-Saint-Louis-du-Rhône en 2016-2017 avec l’installation de treize éoliennes flottantes pour une durée maximale de vingt ans. Ces éoliennes, appelées « far-shore », ont l’avantage de ne pas être visibles pour les habitants du front de mer, et donc de ne représenter aucune gêne.

Si le projet se concrétise, la Méditerranée arborera une centaine de ces éoliennes flottantes et permettra de couvrir la consommation en électricité d’environ 100 000 foyers.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Curieuse de la vie et aventurière, Hind aime découvrir de nouveaux horizons et d’autres cultures. Elle se dit citoyenne du monde. Elle se passionne par tout ce qui l’entoure. Elle raffole du foot, de la mode, de la beauté, du bien-être …Licence de journalisme en poche, elle se spécialise dans un master en journalisme radio/tv à l’IEJ Paris. En se souciant de l’avenir de notre planète, elle rejoint l’équipe de Néoplanète.