En Californie, le végétalisme est une nouvelle normalité

Le paysage gastronomique a complètement changé surtout autour de Los Angeles. Les restaurants s’adaptent alors à la demande des végétariens et des végétaliens.

Les restaurants s’adaptent alors à la demande des végétariens et des végétaliens.Pas de viande, merci

C’était une soirée chaude californienne et Kathy Freston sirotait son martini.

« Ce n’est pas parce que vous êtes un végétalien que vous ne voulez pas avoir du plaisir », dit-elle, assise au restaurant Craig. « Je suis une fille décadente. Je veux boire. Je veux me sentir rassasiée à la fin d’un repas. Je ne veux simplement pas avoir d’animaux dans mon assiette, pour plusieurs raisons. »

Grande, mince et aux tresses dorées, Mme Freston est l’auteure des livres « Quantum Wellness» et «The Lean », et défend le végétalisme. Elle s’efforce de ne rien consommer qui provient des animaux: pas de viande, pas d’œufs, pas de produits laitiers. Mais pour une seconde vodka frappée aux olives? Pas de problème.

La grande séduction des végétariens et autres végétaliens

Le restaurant Craig, tenu par Craig Susser, un ancien élève de Dan Tana, n’est pas un restaurant végétarien. Il représente cependant une nouvelle vague culinaire qui est ressentie partout en Californie du Sud: un restaurant omnivore qui prépare des plats végétaliens et végétariens qui dépassent les simples légumes à la vapeur d’antan.

« Vous imaginez les restaurants végétaliens avec une clientèle aux sandales et dreadlocks qui boivent du jus de carotte », a déclaré Ellen DeGeneres, lors d’un bref arrêt avec sa conjointe, l’actrice Portia de Rossi, pour discuter avec Mme Freston.

En fait, depuis les tables d’hôtes de Beverly Hills aux pubs de la vallée de San Fernando, la popularité croissante des régimes végétariens a considérablement changé le paysage gastronomique. Ce changement est apparent dans différentes villes à travers le monde, mais il est explosif autour de Los Angeles.

Que ce  soit les cafés, comme le Café Gratitude, les restaurants plus élégants comme le n / naka et Hatfield qui proposent de vastes menus de dégustation végétariens, ou encore les brasseries artisanales telle que le Brewing Golden Road qui offre un menu Super Bowl végétalien, c’est l’épidémie !

 

En page suivante : « Je ne pense pas que l’on puisse aller dans un restaurant quatre étoiles à Los Angeles et ne pas trouver une option végétalienne. »

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone