Eloge de la sieste au bureau

©pixabayBonne nouvelle pour tous les employés : faire la sieste au travail c’est bon pour le moral et l’efficacité. Selon plusieurs études scientifiques, cette pratique, encore taboue en France, aurait de nombreux bienfaits sur les performances cognitives.

Le magazine Management de février 2013 consacre tout un article à ce sujet dans sa rubrique « Décryptage. L’œil du chercheur ». Il tord le coup aux idées reçues sur la sieste, en s’appuyant sur plusieurs études scientifiques selon lesquelles un court temps de sommeil dans la journée permet une amélioration de l’humeur, un sommeil plus fluide pendant la nuit et une amélioration des capacités mentales.

©aldoaldoz

Une pratique intergénérationnelle

L’article nous apprend que de grands génies, comme Léonard de Vinci, Napoléon, Albert Einstein ou encore Picasso, étaient de fervents adeptes de la sieste. Les grands hommes se reposaient pour entretenir leur génie. Dans son livre paru en 2005, « Eloge de la sieste », le polytechnicien Bruno Comby prend appui sur cette vérité historique et encourage vivement les grandes entreprises à adopter cette pratique, pour renforcer la vitalité et la créativité de leur employés. Depuis, Matthew Walker, neurobiologiste à l’université de Berkeley aux Etats-Unis, a validé scientifiquement l’hypothèse : une sieste au bureau augmente les capacités de mémorisation. A long terme, elle diminue les risques psychosociaux, limite l’absentéisme et prévient les accidents du travail, souvent dus au surmenage et à la somnolence.

Recommandations

Attention, pas besoin de roupiller pendant de heures. Selon les études, 2 à 5 minutes de sieste suffisent à requinquer et 5 à 20 minutes renforcent les capacités motrices et la performance physique. Mais au delà de 30 minutes, vous risquez de vous sentir grognon et groggy. C’est ce que les scientifiques appellent « l’inertie du sommeil ». Les spécialistes mettent donc en garde, la sieste n’est pas là pour réparer une fatigue de longue durée. Interviewé par Management, Brice Faraut, chercheur en neurosciences au Centre de sommeil de l’Hôtel-Dieu à Paris, rappelle qu’un déficit de sommeil peut provoquer à long terme l’apparition de pathologies compliquées comme l’obésité et le diabète, mais aussi multiplie les risques de maladies cardio-vasculaires, les accidents du travail, et peut entraîner des troubles psychiatriques comme la dépression.

©planete.fr

De plus en plus d’entreprises sautent le pas

Même si la France reste à la traîne par rapport aux Etats-Unis, où 34% des personnes interrogés déclarent que leur employeur les autorise à faire la sieste au bureau, les initiatives pro-sieste fleurissent dans les grandes entreprises. Anthony Bleton, patron de Novius, une entreprise créatrice de sites web, a impulsé le mouvement il y a quatre ans en aménageant une salle de repos avec de gros poufs confortables. La moitié de ses 30 salariés l’utilisent régulièrement pour la sieste et ne pourraient désormais guère s’en passer.

Il explique la démarche :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=eP-aN7aY34U[/youtube]

©kennyskinny

France Telecom-Orange teste depuis janvier «la sieste courte» en cabines individuelles dans son centre d’appels (850 salariés). Pratiquée à l’heure du déjeuner, elle n’excède pas 30 minutes. Le concept a également convaincu PwC, cabinet d’audit et de conseil basé à Neuilly-sur-Seine, qui a installé une salle de relaxation sur une proposition des salariés dans le cadre d’un concours d’innovation. Depuis mars 2009, 3.000 d’entre eux bénéficient d’espaces individuels agrémentés de coussins et séparés par des rideaux dans une salle baptisée «PwCool», qui dispose de «fauteuils massants» et où deux professionnelles prodiguent également des massages deux fois par semaine, explique Isabelle Mathieu, DRH adjointe.

La sieste au travail, source de bien-être et de productivité, pourrait donc bien devenir à terme un outil de management incontournable !

mode-sieste.com

La sieste en toutes circonstances

En attendant, si votre employeur n’est pas encore siesto-convaincu, rien ne vous empêche de venir avec votre Ostrich Pillow au bureau. Conçu par le studio de design madrilène Kawamura-ganjanvian’s, ce duvet/coussin dans lequel on plonge sa tête, façon autruche, vous permet de piquer du nez en tout tranquillité quand vous en avez marre de travailler.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/02/La-sieste-au-bureau-124073833.mp3|titles=La-sieste-au-bureau]

Cette chronique « Bonne Nouvelle » a été diffusée le jeudi 7 février 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.