Elevage : la cause animale s’invite au Salon de l’agriculture

Actuellement très active, CIWF France profite du Salon de l’agriculture pour faire passer son message : il faut encourager un élevage plus respectueux des animaux. Cette association britannique, fondée en 1967 par un éleveur anglais en réaction à l’intensification des pratiques d’élevage, n’est pourtant présente en France que depuis 2009.

Les français soucieux des animaux

Un récent sondage Ifop pour CIWF révèle que 73% des français considèrent les conditions d’élevage comme un critère de choix lorsqu’ils achètent un produit d’alimentation d’origine animale. Pour 15%, il s’agit même d’un critère de choix déterminant. Parmi les animaux concernés, c’est le porc qui recueille toutes les attentions : 80% des français se disent préoccupés par son élevage.

Pourtant, le combat de CIWF est loin d’être terminé. Hormis les codes sur les œufs (0, 1, 2 ou 3 sur la coquille), rien n’informe sur les conditions d’élevage pour la viande, par exemple. CIWF déplore là « un véritable manque dans le cadre législatif national et européen. »

Gagnez un week-end à la campagne

Pour mieux faire connaître son combat, CIWF propose au grand public de gagner un week-end à la campagne pour 2 adultes et 2 enfants pendant la durée du Salon International de l’agriculture. Pour cela, il suffit de répondre à quatre questions sur l’élevage en France : « En France, quel est le pourcentage de porcs élevés dans des élevages intensifs hors-sol ? », « Quel est le code à éviter pour ne pas consommer des œufs issus d’un élevage en cage », « Combien de poulets sont élevés par mètre carré dans un élevage intensif, dit « standard » ? », « Pour favoriser son bien-être, de quoi une poule a-t-elle besoin ? ».

Rendez-vous sur le stand de CIWF, Pavillon 1, Allée S (jusqu’au dimanche 4 mars à 16h) ou sur Internet (jusqu’au dimanche 4 mars à minuit).

Marchez pour les animaux

Le 24 mars prochain, CIWF participe également au rassemblement national de la protection animale à Nîmes, aux côtés de sept autres mouvements de défense des animaux. Leur but est d’interpeller les candidats à l’élection présidentielle sur les conditions d’élevage des animaux de ferme et leurs conditions de transport et d’abattage. A cette occasion, un manifeste sera présenté à ceux et celles qui briguent l’Elysée.

Le rendez-vous est fixé à 13h30 avenue de Feuchères à Nîmes. Le départ du cortège aura lieu à 14h30. Plus de renseignements sur Nos-voix-pour-les-animaux.fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone