Jusqu’où les chasseurs d’ivoire vont-ils aller ?

éléphants crédit phovoir.com104 pachydermes sont tués chaque jour. Le trafic d’ivoire s’intensifie… Comment cela est-il encore possible ?

Les-elephants-et-l-ivoire-

 

 

Version écrite de la chronique

Les éléphants sont 5 fois moins nombreux qu’au siècle dernier. A ce rythme, l’espèce aura disparu d’ici 15 ans. Des pare-feu existent depuis longtemps: l’Union Européenne a par exemple créé une convention sur le commerce international des espèces de la faune et de la flore sauvage menacées d’extinction. Mais ce n’est pas assez. L’IFAW – le Fonds international pour la protection des animaux en appelle à l’interdiction totale du commerce de l’ivoire. Seule manière d’empêcher l’extinction de l’éléphant.

A quoi est due cette augmentation du marché de l’ivoire ? 

L’Extrême Orient et surtout la Chine et la Thaïlande se servent des défenses pour orner les objets du quotidien comme les cannes et les couteaux. Mais on ne sait pas vraiment évaluer la quantité qui circule sur le marché. Les saisies ne représenteraient que 10 à 15% du trafic total. Un espoir : un récent sondage a révélé que plus de la moitié des Chinois sont désormais sensibles à la cause mais seul le temps nous confirmera la tendance. Rappelons que ce trafic brasse chaque année plus de 20 milliards d’euros et malgré la surveillance du braconnage qui s’intensifie depuis 20 ans, le trafic d’espèces sauvages reste le 4ème plus gros marché illégal derrière celui de la drogue, des contrefaçons et de l’être humain. Le plus révoltant c’est qu’on en parle depuis des années comme par exemple dans le film « Les racines du Ciel ».

D’après Romain Gary, un film de John Huston

Il vient de sortir en DVD, en version colorisée, un vrai bonheur et je l’ai revu, très étonnée car je ne me souvenais pas qu’il s’agissait d’un manifeste écologiste avant l’heure. Tiré du roman de Romain Gary et prix Goncourt en 1956, c’est l’histoire d’un amoureux des animaux qui tente de lutter contre ce qui était déjà un massacre dans les années 60 avec des braconniers prêts à tout, même à mettre du mercure dans les rivières pour tuer tous les animaux et récupérer les défenses des éléphants !

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 3 décembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.