Éléphants captifs : Silence pour Samba

Parce que la vie des animaux de cirque est souvent dramatique et que la France, contrairement à de nombreux pays européens, tolère encore des éléphants sous chapiteau, l’association One Voice vous invite samedi à un cercle de silence à Paris pour inaugurer une campagne pour la libération des éléphants de cirque.

Le plaisir des uns fait le malheur des autres… Samba est un éléphant de cirque comme les autres, condamné à sortir de sa cage pour amuser le public seulement une dizaine de minutes deux à quatre fois par semaine. Un public inconscient de ce manque de liberté. Pour l’aider à mieux comprendre la cruauté de certains spectacles, l´association One Voice organise un cercle de silence à Paris, sur le parvis des Droits de l´homme, à 15h30 le 28 août. Un rendez-vous symbolique pour le début d´une campagne pour la libération des éléphants esclaves pour les cirques.

 

Muriel Arnal, présidente de One Voice, explique que « Les éléphants sont une espèce menacée en Afrique et en Asie, mais ce sont aussi et surtout des animaux sentients. La souffrance qu´ils connaissent dans les cirques est intolérable et indigne de notre pays. Il est temps que la France prenne exemple sur l´Inde qu’a encore prouvé récemment sa clairvoyance en refusant la maltraitance des éléphants. »

L’association entame une campagne de pression auprès du propriétaire de Samba et a proposé sa collaboration au Ministère de l´Écologie pour chercher une solution, notamment en offrant une retraite aux éléphants dans des sanctuaires comme il en existe déjà aux États-Unis ou en Inde. L’idée serait d’en créer un dans le sud de la France, ce qui placerait notre pays à l’avant garde d’une éthique animale et environnementale en Europe.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone