Électriciens sans frontières sur tous les fronts

Logo-Electricien-Sans-Frontiere2Selon une étude de la Banque Mondiale parue en 2013, près de 1,2 milliards d’individus dans le monde n’ont toujours pas accès à l’électricité.

ENV 16 06

 

 

Version écrite de la chronique, collaboration Nathalie Cayzac

Et 1 milliard de personnes n’y auront toujours pas accès à l’horizon 2030 selon l’Agence internationale de l’énergie. Saluons donc l’ONG française Électriciens sans frontières qui œuvre sur le terrain international depuis 1986. Permettre à un bébé de naître en toute sécurité la nuit, à un enfant de recevoir un vaccin efficace car conservé au frais, de faire ses devoirs ou de travailler le soir: tels sont les objectifs d’ESF grâce au travail de ses 1000 bénévoles.

Leurs projets concernent aussi les énergies renouvelables

58% des projets utilisent  des énergies renouvelables et 37% des énergies mixtes. Le principe est aussi de travailler avec des associations ou infrastructures locales. Par exemple en janvier, une mission de 21 jours s’est faite dans un village du Burkina Faso en coopération avec l’association Asu Burkina pour installer 8 panneaux solaires sur le toit de l’école, du bâtiment communautaire et des logements des instituteurs. En même temps, on a construit un château d’eau dont la pompe fonctionne grâce à 6 panneaux solaires. Au fil du soleil, le château d’eau nourrira une borne fontaine, un jardin maraîcher d’un hectare et un abreuvoir.

Que se passe-il en cas d’intempéries violentes, de problèmes climatiques ?

Justement à la fin de l’année 2013, souvenez-vous, le typhon Haiyan aux Philippines a détruit 95% des habitations et 100 % du réseau électrique de la région de Guiuan. Électriciens Sans Frontières à électrifié des camps de tentes pour reloger en urgence des milliers de familles et a remis en état l’alimentation électrique dans les villages isolés et dans des stations de pompage d’eau. 650 points lumineux, 96 générateurs électriques et 28kms de câbles ont ainsi été installés. Un chantier titanesque… mené là aussi en concertation avec les associations locales.

La chronique « Quelle Époque Éthique » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée lundi 16  juin 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.