EcoNuit, première chaine d’hôtel économique-écologique

Associer l’écologie et l’économie était le pari Joël Gimbert, l’architecte à l’origine d’EcoNuit, un nouveau concept d’hôtel 2 étoiles. Le premier bâtiment ouvrira ses portes le 22 juin à Guérande (Loire-Atlantique). Il a été construit en thermopierre, avec panneaux photovoltaïques et récupérateurs d’eau de pluie.

Peintures minérales, placages en noyer, revêtements de sols recyclés… En lançant EcoNuit, le Groupe GHP Hôtels a imaginé une chaîne d’hotel écolo-design, et économique ! Pour 39€ (chambre individuelle) ou 69€ (chambre familiale), les clients peuvent choisir entre quatre ambiances zen : verte, beige, taupe ou violette.

Première étape pour les créateurs : maximiser la performance énergétique du bâtiment. Comment ? En utilisant thermopierre et soleil. Matériau ancien délaissé, le thermopierre est un mélange de chaux, de ciment blanc et de poussière d’alumine. Il régule l’hygrométrie hors pair, ce qui assure un confort thermique été comme hiver et évite le recours au chauffage. Le thermopierre a aussi des propriétés bactéricides, ce qui améliore la salubrité du bâtiment. Des panneaux photovoltaïques et un chauffe-eau solaire ont été installés sur le toit, permettant de réduire de 25 % l’empreinte sanitaire du bâtiment (selon la norme RT 2005), un avantage non négligeable étant donné les besoins en eau d’un hôtel.

Pour aller plus loin, les créateurs se sont aussi attardés sur l’aspect écologique à l’intérieur de l’hôtel : le chauffage est électrique radiant, c’est-à-dire facilement réglable, des boîtiers économiseurs électricité ont été installés, l’éclairage et les TV sont en LED, toute la robinetterie thermostatique est équipée de mousseurs pour diminuer la consommation d’eau, les moquettes de la salle de séminaire sont composées à 70 % de produits recyclés, la literie et les produits de douche sont bio, enfin, la blanchisserie et les produits d’entretien sont biodégradables.

Prochaine étape pour EcoNuit : obtenir l’Eco-label européen. Pour cela, des ruches ont été installées sur le toit afin d’accueillir la biodiversité et les espaces verts ont été créés de manière éco-responsable.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone