EcoAct reboise pour protéger l’environnement

EcoAct, spécialiste des programmes de compensation carbone auprès des entreprises et des collectivités a créé, en partenariat avec l’Institut Agronomique de Monte Allegre et l’association Mata Ciliar, un programme de recherche portant sur la reforestation et l’agroforesterie dans l’Etat de São Paulo.

Il est devenu nécessaire non seulement de réduire les émissions de CO2 mais aussi de capter celui déjà présent dans l’air et c’est ce que font les arbres. D’où le projet Monte Allegre. Le projet se base sur deux méthodes pour optimiser la séquestration de CO2 :

-La reforestation étudie la disposition des plantations et le choix des espèces afin de recréer un écosystème (propriétés économiques et environnementales, bois de construction…). 2 parcelles seront plantées.

-L’agroforesterie, initiée par l’INRA dès les années 80, consiste à imiter la nature en recréant un espace associant les arbres, les plantes et les pâturages tout en maintenant la production. C’est un espace aménagé mais écologique. 5 parcelles seront plantées.

Les premiers résultats sont attendus d’ici 6 mois (taux de mortalité, adaptation, vitesse de croissance…). Ils permettront d’évaluer le potentiel de séquestration en termes de CO2 des différents arbres, les espèces les plus adaptables… Cette phase pilote devrait étre concrétisée et étendue en 2014 au plus tard.

La forêt de la Mata Atlântica, située sur la côte atlantique du Brésil, ne couvre plus que 11,4% de sa superficie d’origine. Elle a perdu sur les 3 dernières années plus de 100 000 hectares du fait du développement urbain et économique. 60% des espèces de cet écosystème étant considérés en danger, cette forêt a été classée Réserve Mondiale de la Biosphère par l’ONU pour la richesse de la faune et de la flore qu’elle héberge.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone