Eco-emballages sur la sellette !

60 millions d’euros ! C’est la somme qu’Eco-emballages a reconnu avoir placé dans des paradis fiscaux, selon un communiqué du ministère de l’écologie, publié le mardi 09 décembre.  Jean-Louis Borloo, choqué par cette affaire, a décidé de faire toute la lumière « sur un risque de pertes financières, liées à des placements non sécurisés d’une partie de la trésorerie dans des paradis fiscaux ». « Faute d’une action exemplaire », Eco-emballages risque de payer un lourd tribut à cette affaire. L’entreprise risque la suspension pure et simple de l’agrément  par l’Etat pour « mission d’intérêt général »  dont elle bénéficie depuis 1992. Niant « toute forme d’illégalité ou de malversation », elle évoque de son côté un problème « de déblocage d’une partie de sa trésorerie investie dans deux fonds de placement non monétaires ».
Plus d’infos sur le site du Monde.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone