God save the « green »

Roxane ClementA Londres, la Strata Tower fait figure de pionnière dans l’univers des gratte-ciels écologiques, puisque 3 turbines entraînent 5 pâles d’éoliennes installées au sommet, alimentant ainsi une partie de l’édifice. Présentation.

148 mètres de haut, 42 étages, 408 logements, 1,65 milliard d’euros déboursés… la tour Strata a de quoi impressionner. D’autant qu’elle fait partie des tout premiers « skyscrapers » à intégrer des éoliennes à l’intérieur même de sa structure. Lorsque le vent souffle à 60 km/h dans les pâles, 8% des besoins énergétiques de la tour sont ainsi produits. Les émissions de gaz à effet de serre du bâtiment sont même inférieures de 73% aux normes britanniques sur les constructions durables !

Edifiée dans le cadre du renouvellement du quartier Brookfiled et Hamilton Architects, cette tour compte pas moins de 408 logements dont 98 sont dédiés à l’accession sociale à la propriété. Le tout dans une démarche esthétique et durable.

Il faut dire que le Royaume-Uni espère réduire de 34% ses émissions de CO² d’ici à 2020 (par rapport à 1990). C’est avec ce type de projet que l’île pourra atteindre son but tout en gardant les pieds sur terre… et la tête dans les nuages.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après un an passé en Irlande où elle obtient son bac à lauréat, elle revient en France où elle suit une année de lettres modernes à la faculté de Bordeaux. Depuis 2011 elle suit une formation de journaliste à Paris.