ACTU: Plus d’éclairage la nuit pour les commerces et les bureaux

©gelinhLes bâtiments de bureaux et les commerces ne devront plus être éclairés toute la nuit, provoquant une pollution lumineuse régulièrement dénoncée et un gaspillage coûteux.

Un arrêté de Delphine Batho, la ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, publié mercredi, limite en effet fortement ces éclairages. Dès le 1er juillet 2013, les lumières des locaux de bureaux ou à usage professionnel devront être coupées une heure après leur fermeture tandis que les éclairages des vitrines des commerces et des façades de bâtiments seront éteints au plus tard à 1h du matin. Les éclairages des façades des bâtiments ne pourront être allumés avant le coucher du soleil. Ce dispositif doit permettre de réduire l’empreinte de l’éclairage artificiel sur l’environnement nocturne et constitue également une mesure de sobriété énergétique. Les économies d’énergie attendues équivaudront en effet à la consommation électrique annuelle d’environ 750 000 ménages et permettront d’éviter le rejet de 250 000 tonnes de CO2 par an. Des dérogations seront possibles la veille des jours fériés chômés, à  Noël, lors d’événements exceptionnels à caractère local, ou dans des lieux présentant un intérêt touristique exceptionnel. Selon le ministère, cet arrêté fait de la France « l’un des pionniers en Europe dans ce domaine ».

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.