Eau non potable: 10 000 enfants meurent chaque jour!

Photo © Eric Lefeuvre

« Pourrons-nous tolérer longtemps que 10 000 enfants meurent chaque jour d’avoir bu une eau non potable ? » Jacques Chirac.

Lors de la première conférence internationale qui s’est tenue ce 13 Novembre à Paris sur le thème de « L’eau pour la paix, la paix pour l’eau » organisée par l’Unesco, l’Agence française de développement et la fondation Chirac (lancée en Juin dernier), des experts venus d’Inde, de Tanzanie ou d’Israël ont échangé leurs inquiétudes mais aussi leurs solutions pour régler le problème crucial de l’eau qui pourrait être à la source de graves conflits dans les années à venir. Pourtant, comme l’a rappelé le président Jacques Chirac, ce ne sont pas les ressources qui manquent mais une mauvaise gestion qui entraîne gaspillage et mauvaise distribution.

Des femmes au Niger qui réussissent à fertiliser 34000 hectares

« Les solutions existent, nous les connaissons ». Avec 1,4 milliards de dollars par an jusqu’en 2025 nous pourrions enfin donner de l’eau à tous. Et le président Chirac d’insister sur nos contributions nécessaires car « la crise ne doit pas nous détourner de l’effort contre la pauvreté » car « ce que nous ne donnons pas aujourd’hui, nous sera compté demain ». Comment ? En dégageant des taxes (sur les avions, les transports maritimes…), en faisant adopter des règles de partage entre les pays respectant l’égalité entre l’aval et l’amont car « la géographie ne soit pas être un facteur d’injustice », et en développant la formation. Ainsi, des femmes du Niger ont réussi, en réhabilitant des usages ancestraux à fertiliser 34 000 hectares et à planter 18 millions d’arbres. Prochain rendez-vous : le 5° forum mondial de l’eau à Istanbul au printemps. Avec des solutions à la cléf ? www.fondationchirac.eu

©Jean Claude Braun/Fotolia.com
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.