La conférence de Durban côté rue

La 17 ème Conférence des parties (COP 17) sur le climat s’est achevée hier à Durban en Afrique du Sud. Les gouvernements de 193 pays se sont réunis pendant deux semaines pour trouver un accord sur les changements climatiques. Côté rue, les ONG et la population civile ont appelé à la prise en compte de leurs revendications. Le récit en vidéo.

Les enjeux de Durban

 » Pour ne pas laisser tomber le climat », Sébastien Blavier, responsable des négociations internationales dans cette ONG, explique les trois enjeux des négociations à Durban.

« Le premier enjeu c’est de remplacer le cadre dans lequel on discute. Le cadre c’est en premier lieu le protocole de Kyoto. Il faut qu’on adopte ici une deuxième période d’engagement du protocole pour les pays industrialisés. Deuxièmement, il faut qu’on se mette d’accord sur les conditions d’adoption au plus tard d’ici 2015 d’un accord mondial qui nous permette de limiter le changement climatique à 1,5°. Et enfin, il faudra régler la problématique des financements pour aider les pays en développement à lutter contre le changement climatique chez eux. C’est-à-dire s’adapter aux impacts du changement climatique, réduire leurs émissions et lutter contre la déforestation. »

Petit bémol, les ONG sont arrivées en avion à Durban…

Vidéo de Réseau Action Climat France – 28 novembre 2011, jour d’ouverture de la 17 ème Conférence des parties :

Le Réseau Action Climat se mobilise pour la Conférence Internationale sur le Climat à Durban from Réseau Action Climat on Vimeo.

Un Fond pour le climat

Le nerf de la guerre contre le réchauffement reste l’argent. Comment trouver des sources de financement dédiées aux changements climatiques ? Alix Mazounie, chargée de mission Financement à Réseau Action Climat explique que  » les pays développés se sont engagés tous ensembles à mobiliser 100 milliards de dollars chaque année à partir de 2020. Nous en tant qu’ONG on milite pour une taxe sur les transactions financières [et] la création d’une taxe sur les bateaux qui représentent un secteur très émetteur de gaz à effet de serre aujourd’hui. L’an dernier on a créé un fond international dédié aux changements climatiques. Pour l’instant ce fond est vide. On est en train de négocier comment il va fonctionner et qu’est-ce qu’il va financer. »

Vidéo de Réseau Action Climat France – 30 novembre 2011 :

Trouver des financements pour le climat à la conférence de Durban from Réseau Action Climat on Vimeo.

WWF et Greenpeace marchent ensemble

Deux autres ONG bien connues se sont mobilisées à Durban pour élever la voix. Le WWF a crié « Food. Water. Energy. For all. Forever. » (« De la nourriture. De l’eau. De l’énergie. Pour tous. Pour toujours. »). Greenpeace a scandé « Listen to the people, not polluters » (« Ecoutez les peuples, pas les pollueurs »). Contre toute attente, les deux ONG se sont retrouvées à marcher ensemble.

Vidéo du WWF international – 04 décembre 2011 :

WWF – Global Day of Action 2011 from WWF on Vimeo.

Sur son site internet, le WWF France explique ce qu’elle attend de la conférence de Durban : « Mettre en place les accords de Cancun ; s’engager sur une deuxième période d’engagement du protocole de Kyoto ; augmenter le niveau d’ambition des objectifs de réduction des émissions ; identifier et mettre en place les sources de financements innovants pour l’adaptation aux changements climatiques ».

Greenpeace France n’affiche pas d’actualité sur la conférence de Durban sur son site internet. Toutefois, sur une vidéo de la campagne Climat et Energie, la chargée de campagne Climat, Karine Gavand, estime que « si rien n’est fait c’est un milliard de personnes qui vont se retrouver sur les routes« . Avant d’ajouter que le défi climatique « n’est ni technique, ni économique, il est avant tout politique ».

Découvrez la vidéo de Greenpeace France.

Les Sud-Africains dans la rue

Aux côtés des ONG, les Sud-Africains sont descendus dans la rue. Ils ont arboré des slogans tels que « Listen to the People. End Capitalism, NOT Nature » (« Ecoutez les gens. Mettez fin au capitalisme, PAS à la nature ») ou « Create a climate justice » (« Créez une justice climatique »). Les manifestants ont aussi mis à mort le charbon (cherchez dans la vidéo le mot « coal » sur un cercueil).

Vidéo de Réseau Action Climat France – 03 décembre 2011  :

Manifestation à la conférence de Durban – Le peuple exige un accord sur le climat from Réseau Action Climat on Vimeo.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone