Dossier de Noël : illuminés, ces écolo !

Sapins plastique !Des sapins de bouteilles…
Dans le cadre d’une sensibilisation au tri et de la réduction des déchets, trois partenaires se sont associés pour faire du recyclage « une idée lumineuse » : la DesignPack Gallery, Coca Cola Entreprise et la Maine de Paris. En effet, à l’occasion de l’événement « Paris Illumine Paris », la Rue de Richelieu (où se situe la DesignPack Gallery) et la place André Malraux dans le 1er arrondissement de Paris sont éclairées avec des luminaires conçus a partir de bouteilles en polyethylene terephtalate (PET). Ces illuminations seront en place jusqu’au 15 janvier 2010 ! Grâce aux ampoules LED et aux projecteurs Wash, les 2840 watts consommés au total correspondent à la seule consommation d’un chauffe-eau électrique.
source : Emballages Magazine

Copyright Didier Cocatrix Noël 2009 Bercy Village
Copyright Didier Cocatrix Noël 2009 Bercy Village

Eclosion de plastique recyclé à Bercy Village (Paris) !

Pour les fêtes (et jusqu’au 17 janvier 2010), une bonne fée écolo est passée à Bercy Village et a transformé bouteilles en plastique, tampons à récurer, plumeaux, bouchons, roues de vélo et passoires… en de magnifiques fleurs très DD ! A partir de déchets ou d’emballages vides, l’artiste Anne Van den Berg a créé des fleurs géantes colorées qui ornent les vases en osier installés à Bercy Village. Illuminées le soir, ces curiosités ravissent les passants et permettent aux parents d’expliquer aux enfants comment ne pas gaspiller ou faire du beau avec rien.

LavalLumière verte sur Laval !

Pour la première fois en France, des illuminations de Noël sont alimentées par l’énergie éolienne. Et c’est à Laval que ça se passe ! Le principe : deux « aérogénérateurs » (de petites éoliennes) sont installés sur l’écluse du centre-ville. D’un diamètre d’un mètre soixante, ils pivotent selon la direction du vent en haut d’un mât d’un mètre. Grâce à deux retords, ils produisent entre 3 et 6 kW/h en fonction de la puissance du vent, « de quoi alimenter entre un quart et un tiers des Lumières de Laval », explique Jacques Mallet, directeur d’EDF en Mayenne qui met à la disposition de la Ville ces appareils. Dès que le vent dépasse les 6 km/h, l’équivalent d’une brise légère, elles peuvent produire de l’électricité. Et pour accroître l’effet pédagogique, les aérogénérateurs sont eux aussi illuminés.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tout juste diplômée en lettres et communication, Alexandrine fait ses débuts de journaliste au sein de la rédaction de NEOPLANETE. Elle s'occupe aujourd'hui principalement du contenu du site internet.