Dossier : Et si on se passait du périph’ à Paris ?

pollution air paris - copyright: Yves LeersLes riverains sont à bout de souffle : le périphérique fête ses 40 ans. Autant de bougies, que les 100 000 parisiens résidant aux abords de la ceinture de bitume ont du mal à souffler : leurs bronches souffrent. La pollution atteint des pics alarmants. Par Marion Ferrere.

 

 

 

 

4041151756_2256f4e1b2_zLe périphérique continue de propager sa pollution. Empruntée par 1,3 million de conducteurs par jour, la boucle de 35 km diffuse poussières et particules fines à profusion. Problème : plus de 100 000 riverains habitent aux alentours. Le long de cette ceinture de bitume on retrouve 20 crèches, 10 écoles maternelles, 22 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hôpitaux, 27 stades… Des populations fragiles. Une association de riverains a décidé de monter au créneau. « Respire le Périph’ » a lancé une pétition afin d’alerter les élus concernant la dégradation de l’air et ses multiples conséquences :

 

–          Les stations de mesure d’Airparif enregistrent chaque année un dépassement de la valeur limite journalière en particules fines (PM10) pour la protection de la santé. Sur une année, 35 dépassements sont autorisés. En juin 2010, Airparif en dénombrait déjà 100…

–          Les effets à court terme liés à l’ozone ont été les plus étudiés. Si les niveaux d’O3 augmentent,  une diminution de la fonction respiratoire chez les adultes et les enfants est fréquemment observée. Qu’importe si l’individu est sain ou symptomatique, la conséquence est identique. Chez des enfants asthmatiques, le nombre des crises est d’asthme est plus important.

–          « Près de 30 % de la population de l’agglomération parisienne vit à moins de 75 m d’un axe à fort trafic routier », estime Sabine Host, coauteur d’une étude sur l’impact sanitaire de la pollution. Cette proximité serait responsable, par an, de 16 % des nouveaux cas d’asthme chez les moins de 17 ans.

–          Des impacts ont également été remarqués sur les fœtus. Selon une étude internationale publiée en février dans la revue américaine Environmental Health Perspectives, une femme enceinte exposée à un fort taux de pollution risque d’avantage de mettre au monde un bébé plus « petit ». Soit plus maigre que la moyenne, – de 2,5kg. Les risques liés à un faible poids à la naissance sont nombreux : mortalité infantile, problèmes de santé chroniques, problèmes de croissance… 

P1020422_Paris_I_Quai_des_Tuileries_rwk« Respire le Périph » et les médecins parisiens s’alarment, et ils ne sont pas les seuls.  L’Union européenne a entamé une procédure de sanctions contre la France. A la clé ?  De lourdes pénalités financières et des « conséquences désastreuses » en matière de santé publique pour les Franciliens. Et pour cause : 42 000 personnes décèdent chaque année en France suites à des problèmes respiratoires liés à la contamination de l’air. Au total, 60 % des Français sont exposés à cette pollution aux particules.

Pour signer la pétition de « Respire le Périph' », on clique ICI !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Etudiante en dernière année à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ), Marion est une grande passionnée de sport, voyages et découvertes. Après avoir travaillé en tant que reporter pour radio Africa n°1, Chérie Fm et France Bleu 107.1, elle rejoint Néoplanète. Jeune journaliste, Marion pige également pour Les Nouvelles de Versailles.