Do it yourself !

SalonCSFConcoursSweettableLe salon Créations et Savoir-faire s’ouvre demain à la porte de Versailles à Paris pour réunir toutes sortes de bricoleurs. Et dans ce contexte économique il va avoir du succès !

Loisirs-creatifs-

 

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

Car ça fait faire des économies de tailler ses vêtements ou de peindre soi-même sa chambre. Et c’est ce qu’on appelle les loisirs créatifs, ceux que l’on pratique à la maison sont très tendance depuis longtemps. Bricolage, cuisine, jardinage, décoration, customisation, couture, tricot… Tous ces loisirs utiles permettent aussi de s’épanouir, pour découvrir ses talents créatifs, pour se fabriquer une pièce unique ou pour jouer le système D. On a déjà vu une explosion d’émissions de déco, de concours de cuisine et de magazines sur la maison ces dernières années. D’après un sondage Opinionway pour le salon Créations et savoir-faire, 61% des Français disent pratiquer un ou plusieurs loisirs créatifs, hommes et femmes à égalité et partout en France, Paris et Province confondus. Plus de un sur deux ! Vous en faites partie Thomas, vous êtes plutôt tricot ou bricolo ?

Et qu’est ce qu’on va faire dans ce salon ?

Tout ou presque ! Jusqu’au 17 novembre il y a 450 ateliers et animations autour du « fait à la main » pour néophytes ou super pro, pour apprendre à se tricoter un pull, créer ses cartes de vœux ou fabriquer une lampe.

Et cela peut devenir une source de revenus…

Oui, cela se passe en grande partie sur Internet: certains ouvrent leur boutique en ligne, d’autres créent leur blog, d’autres encore vont se nicher sur des sites collectifs dont le principe est d’accueillir ces petits producteurs moyennant une commission sur les ventes comme dawanda.com, etsy.com ou le français mylittlemarket.fr. Avec les nouvelles technologies, il n’y a pas de petits profits !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 12 novembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.