Qui a dit que la nature dormait la nuit ?

image003Pour découvrir le monde fascinant de la vie nocturne, le Muséum national d’Histoire naturelle, Noé Conservation et l’Association française d’Astronomie ont lancé jusqu’en octobre 2014 une nouvelle enquête participative, « Insectes et Ciel étoilé ».

ENV 07 07

 

 

Version écrite de la chronique, collaboration Nathalie Cayzac

L’éclairage artificiel nocturne s’est fortement développé en France et engendre une grosse pollution lumineuse : il existe par exemple en France métropolitaine près de 20 fois plus d’espèces de papillons de nuit que de papillons de jour et, par nuit noire, on peut voir dans le ciel près de 2 000 étoiles !

Il s’agit donc d’associer deux observations, les étoiles et les insectes nocturnes.

Car elles sont complémentaires ! L’observation des étoiles visibles permettra de mesurer la pollution lumineuse, celle des insectes indiquera l’abondance et de la diversité des espèces présentes qui résistent à ce phénomène.

Qui peut participer ?

Petits et grands ! Le protocole ne nécessite ni matériel compliqué, ni compétences particulières. La première phase « Insectes » consiste à installer au coucher du soleil une ampoule au-dessus d’un drap blanc puis, 1h plus tard, à y compter et identifier les petites bêtes qui y seront venues, attirées par la lumière. Pour la seconde phase « Ciel Étoilé », après avoir habitué ses yeux à l’obscurité, il faudra repérer dans le ciel une des trois constellations (selon la période d’observation) : Lion, Vierge ou Cygne, puis noter les étoiles visibles à l’œil nu. Enfin, la dernière étape, essentielle pour que les données puissent être analysées par les chercheurs : la saisie des observations sur le site Internet. Tous les outils d’aide sont téléchargeables sur insectesetcieletoile.fr

La chronique « Quelle Époque Éthique » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée lundi 7 juillet 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.