Diminuer les gaz à effet de serre dans les villes françaises

© lefigaro.frSelon les sources du Figaro, ce sont des millions de véhicules qui sont trop polluants en France. Généralement, il s’agit de véhicules d’occasion. La ministre de l’environnement va donc prendre des mesures restrictives : sûrement 30 % du parc automobile ne va plus pouvoir rentrer dans les centres villes afin de réduire les gaz à effet de serre, notamment en milieu urbain. Ce serait donc une façon de contribuer à la protection de l’environnement et d’améliorer la qualité de l’air. Ce système de « zones vertes » est par exemple déjà implanté dans les quartiers de Berlin, en Allemagne.

Par ailleurs, on sensibilise la population à consommer moins au quotidien et à trouver des solutions comme le covoiturage ou la conduite de véhicules non-polluants. Le hic ? Les ménages qui ont le moins d’argent se retrouveraient déficitaires, car ils ne peuvent s’offrir de nouvelles voitures aux normes prescrites. D’autres normes ont été réfléchies comme une limite de vitesse en baisse ou la modulation des prix des parcmètres selon le degré de pollution de la voiture. Bien sûr, ce genre de réflexion ne plait pas à tout le monde.

Rouler plus écolo

Pour ces nouvelles normes, les sous-traitants s’adapteront aux changements des exigences requises. Plusieurs sous-traitants dans l’industrie auto – tels que les célèbres Pirelli et Michelin – sont présents chez Tirendo. Ici par exemple, vous aurez le choix entre des pneus été classiques et de qualité. En effet, il ne faut pas négliger l’usure de la gomme qui peux devenir dangereuse et qui contribue à une plus grande consommation d’essence. Par ailleurs, les chercheurs se penchent vers la création de pneus plus écologiques, comme ceux-ci, fabriqués à partir de jus d’orange et de caoutchouc naturel.

Copyright photo :  © lefigaro.fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone