Dico Ecolo : les labels écologiques pour le bois et le papier

Parce que l’environnement est un sujet d’actualité brûlant et que les mots écolo fleurissent sans être compris par tous, ce petit dictionnaire explique simplement ces termes que l’on entend régulièrement. Il sera étoffé au gré de l’actualité écolo, de nos idées, mais aussi de vos suggestions et envies : ajoutez des précisions, donnez votre opinion, demandez de nouvelles définitions via l’espace des commentaires… Un dico écolo sur mesure ! Qui va être incollable sur l’environnement ?

Aujourd’hui, les labels écologiques pour le bois et le papier

Soy distinto ¿y qué? / I'm different, so what?

Nombre de forêts sont surexploitées, menaçant avec elles ses habitants, sa faune, sa flore ou encore les peuples autochtones.

13 millions d’hectares de forêts disparaissent chaque année dans le monde, soit un terrain de football toutes les deux secondes.

Pour être sûr d’acheter des produits issus de bois respectant l’équilibre des forêts, et ne pas participer à des trafics de bois illégal, sachez détecter ces labels !

NF Environnement

Qu’est ce que c’est ?

NF Environnement est un écolabel officiel français crée en 1991. Il couvre des fournitures diverses (peintures, vernis, filtres à café, cartouches d’encre, sac poubelles, etc.) ainsi que le mobilier en bois et les enveloppes en papier.

Quelles garanties ?

Le label NF Environnement est attribué à des produits du bois qui ont une empreinte écologique réduite par rapport aux produits similaires classiques. Un impact écologique réduit signifie que l’ensemble du cycle de vie du produit est pris en compte : production, transport, distribution, recyclage… La conception et les matériaux choisis sont ainsi économes en énergie et garantis sans substances dangereuses.

Les garanties sont très complètes concernant le processus de fabrication, mais les contraintes sont moindres quant à la gestion durable des forêts.

Quel contrôle ?

Le label NF Environnement est délivré par AFNOR Certification après un audit des sites de production, des tests sur des produits distribués en magasins ou en usines, etc.

Plus d’infos sur www.marque-nf.com

L’éco-label européen

Qu’est ce que c’est ?

Le label écologique européen, crée en 1992, est présent sur un grand nombre de catégories de produits : alimentaire, textiles, fournitures… et sur ceux dérivés du bois.

Quelles garanties ?

– Comme NF Environnement, l’éco-label européen garantit un impact environnemental réduit tout au long du cycle de vie du produit. Le fabricant doit utiliser des fibres recyclées ; au moins 10% des fibres de bois doivent provenir de forêts certifiées ; le blanchiment du papier est réalisé sans chlore ; les émissions de soufre et de dioxyde de carbone dans l’atmosphère sont limitées, ainsi que la pollution de l’eau. Les substances dangereuses sont limitées autant dans la fabrication que dans le produit fini.

– Les garanties sont très complètes concernant le processus de fabrication, mais les contraintes sont moindres quant à la gestion durable des forêts.

Quel contrôle ?

Les instances nationales de certification agréés par chaque Etat membre de l’Union Européenne contrôlent les entreprises une fois par an, à chaque étape de la production.

Plus d‘infos sur www.eco-label.com/french/

FSC

Qu’est ce que c’est ?

Le label international FSC (Forest Stewardship Council) fut créé en 1993 à l’initiative d’organisations non gouvernementales (ONG) anglo-saxonnes suite à la conférence de Rio en 1992. L’objectif était de protéger les grandes surfaces forestières, notamment les forêts tropicales exploitées illégalement et menacées de disparition. Le label FSC certifie les articles dérivés du bois : meubles, menuiserie, parquet, papier, etc. Aujourd’hui, le label FSC est considéré comme la certification la plus fiable. 125 millions d’hectares de forêts sont certifiées FSC, dans plus de 80 pays à travers le monde.

Quelles garanties ?

– Le cahier des charges FSC s’articule autour de 10 principes et 56 critères. Le label FSC garantit une exploitation durable des ressources de la forêt par l’entreprise, mais aussi la préservation de la forêt primaire, c’est à dire celle qui n’est pas utilisée par l’homme. Les produits chimiques dangereux sont interdits dans la production du bois. Le référentiel comprend aussi une dimension sociale : les droits juridiques et coutumiers des peuples autochtones et des travailleurs forestiers sont respectés. En bref, la gestion forestière doit être écologiquement appropriée dans le respect de la biodiversité, économiquement viable et socialement bénéfique aux populations locales.

– Un grand nombre d’acteurs participent à la gouvernance du label, et proviennent de différents milieux : économiques (propriétaires et exploitants), sociaux (représentants de travailleurs, organismes de commerce équitable…) et bien sûr environnementaux (ONG, instituts de recherche…).

Quel contrôle ?

Le label est délivré par des organismes indépendants, qui procèdent à un audit annuel. Son système de contrôle est réputé extrêmement strict.

Plus d’infos sur www.fsc.org

PEFC

Qu’est ce que c’est ?

On trouve le label PEFC sur des produits dérivés du bois et du papier : cahier, feuilles d’imprimante, meubles, menuiserie, parquet, etc. PEFC (Program for the Endorsement of Forest Certification scheme)  fut créé en 1999 par des propriétaires forestiers de six pays européens pour garantir une gestion durable des ressources de la forêt. Ce label privé s’est internationalisé depuis 2002, et rassemble aujourd’hui presque 2000 entreprises dans 35 pays (Allemagne, Brésil, Canada, etc.). 210 millions d’hectares de forêts sont ainsi certifiés PEFC à travers le monde, soit 6% du total des forêts exploitées. Notons qu’un tiers de la forêt française est certifiée PEFC.

Quelles garanties ?

– Le label PEFC sous-tend un cahier des charges de gestion durable de la forêt différent dans chaque pays. Sont pris en compte des critères économiques, environnementaux (préservation de la biodiversité), et sociaux (sécurité du travail en forêt, respect des populations locales, sécurité des promeneurs…).

– Le label PEFC ne garantit pas la qualité du bois, et ne couvre pas les procédés de fabrication et l’empreinte écologique de la production.

– Une polémique vis à vis de ce label: il n’est pas soutenu par un certain nombre d’organisations non gouvernementales (ONG) comme Greenpeace, WWF ou les Amis de la Terre. Elles reprochent au label PEFC des critères sociaux flous, une consultation insuffisante, mais surtout des certifications particulièrement abusives. En effet, PEFC aurait accordé son label à une entreprise malaysienne soupçonnée d’exploitation illégale de bois et de violation du droit des peuples forestiers, et à une autre firme qui détruisait les forêts primaires de Tasmanie au napalm pour y planter des arbres à croissance rapide comme l’eucalyptus…

Quel contrôle ?

– Les schémas de certification PEFC nationaux sont crées par plusieurs acteurs (entreprises, consommateurs, ONG, …), et révisés tous les cinq ans. Suite à la certification initiale, un organisme indépendant contrôle chaque année la conformité de l’entreprise à la charte PEFC.

– Le consommateur peut vérifier l’authenticité du label grâce au numéro présent sous le logo PEFC : un label non numéroté est frauduleux.

Plus d’infos sur http://pro.pefc-france.org


 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone