Dico écolo : l’agenda 21

En France, 600 agendas 21 locaux ont vu le jour, depuis la première session de l’Appel à reconnaissance en 2007, avec des collectivités engagées pour améliorer la qualité de vie de leurs habitants, économiser les ressources naturelles et renforcer l’attractivité de leur territoire.

L’agenda 21 est un plan d’action pour le XXIe siècle, adopté par 173 chefs d’Etats lors du Sommet de la Terre de Rio en 1992. Avec ses 40 chapitres, ce plan d’action décrit les secteurs où le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités territoriales.

Chaque collectivité porte son propre agenda 21 et mène ses actions avec ses élus, son personnel, ses habitants, ses associations ou encore ses entreprises. Sa mise en œuvre suit quatre étapes. Il y a d’abord l’élaboration d’un diagnostic au sein de la collectivité, puis la définition d’une stratégie à court, moyen et long-termes. Ensuite, son programme d’action est appliqué, avant l’évaluation des actions engagées, dans une logique d’amélioration continue.

A Anglet, par exemple, dans les Pyrénées Atlantiques, le plan d’action de la ville s’appuie sur deux axes : l’urgence écologique et la solidarité, avec 155 actions en cours dont la préservation de la biodiversité, la lutte contre les pollutions des milieux ou encore la construction de 2100 nouveaux logements sociaux d’ici à 2015 pour les jeunes ménages et les familles. « Ce programme n’est pas une fin. C’est un début, explique Bernard Marti, Adjoint chargé de l’Agenda 21, du développement durable et des questions de santé. Il se décline sur plusieurs années. A leur terme, il sera évalué et actualisé afin de donner naissance à une nouvelle version. »

Autre exemple : la ville Enghien-les-Bains, dans le Val d’Oise, a annoncé 18 engagements en 2009, dont la réduction de la consommation d’énergie, la réduction des nuisances sonores, le renforcement des actions municipales vers les personnes handicapées ou encore le soutien à l’économie responsable. L’agenda 21 de la ville a été reconnu par le ministère du Développement Durable cette année, et ses actions se poursuivent encore.

A l’horizon 2013, ce sont près de 1000 agendas 21 locaux qui sont attendus.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après des études de journalisme à Paris et Dublin, Julie s'est lancée comme correspondante pour des sites d'informations québécois, couvrant l'actualité française. En 2013, elle revient sur les bancs de Néoplanète, qu'elle avait déjà arpentés quelques années plus tôt. En parallèle, elle cultive son blog, consacré au voyage.