Les fruits de la Terre, c’est de toute beauté !

La photographe plasticienne Mathilde de l’Ecotais nous invite dès aujourd’hui à un voyage artistique au cœur des aliments produits par notre planète. Elle sublime dans l’exposition 360° ADN Terre (Bercy Village – Paris) la beauté naturelle de ces fruits de la Terre, tout en nous questionnant sur sa fragilité et notre relation à celle-ci. 

Terre Africa © Mathilde de l'Ecotais

Mathilde de l’Ecotais utilise des aliments comme matière première pour l’exposition 360° ADN Terre. Son souhait ? Révéler de l’intérieur la beauté insoupçonnée de la matière organique, qu’elle soit végétale ou animale, à partir de produits bruts issus de la Terre (au sens large du terme). Elle explore à 360° l’ADN de cette planète si riche et si fragile à la fois, et en particulier son caractère nourricier. Une problématique actuelle puisque 2015 est marquée par les débats sur l’environnement et notre consommation. C’est en effet l’Année internationale des sols mise en place par l’ONU. De plus, l’exposition universelle de Milan a pour thème « Nourrir la Planète, énergie pour la vie » : c’est la première fois qu’une Exposition universelle – depuis leur création en 1851 – est consacrée à la sécurité alimentaire et à la diversité de l’alimentation, en réponse à un enjeu crucial : « comment assurer à toute l’humanité une alimentation suffisante, de qualité, saine et durable ? »

 

NYC Concombre © Mathilde de l'Ecotais

Mathilde de l’Ecotais joue sur le design organique, à travers les textures, les transparences et les couleurs pures des aliments, pour créer des œuvres d’art à la façon de natures mortes. Celles-ci prennent vie par le biais de la photo, et surtout de la lumière sur les matières. L’artiste utilise dans son atelier-laboratoire les gestes des cuisiniers – coupe, taille, épluche – comme point de départ de son procédé créatif. Elle compose ses œuvres élément par élément, dissèque et dématérialise avec minutie les aliments, afin de révéler leurs propriétés plastiques et d’en sublimer la substantifique moelle. 

 

Navets © Mathilde de l'Ecotais

Mathilde de l’Ecotais place sa conscience écologique au cœur de son travail artistique. Elle offre un autre regard sur notre façon de consommer et de considérer les aliments. Son message : respectons l’environnement et préservons la beauté de la nature et de ce qu’elle produit. Au-delà de la dimension culinaire, elle donne une seconde vie à ces produits en les détournant de leur fonction principale, et pose la question « une tomate est-elle toujours une tomate ? ». Découvrez ainsi les aliments comme vous ne les avez jamais vus !

Les Tomates - série Cyanure et tomates fraîches © Mathilde de l'Ecotais

Dans son studio laboratoire, l’artiste teste de nouveaux effets visuels aussi ludiques qu’esthétiques qui ne manquent pas de nous surprendre. On découvre tantôt un navet, une carotte ou un raisin représentés en plans rapprochés, à l’instar d’images vues au microscope, ou encore des tomates ou un maquereau bleus, grâce à la magie de techniques anciennes de la photographie qu’elle remet au goût du jour. Dans cette série, elle mêle en effet à l’image numérique la beauté du bleu de Prusse.

Tomate Cubique © Mathilde de l'Ecotais

Mathilde de l’Ecotais vit à Los Angeles pendant 10 ans, où elle exerce comme photographe reporter. Elle y traite de sujets divers, tels que les gangs de Los Angeles ou les papous d’Indonésie. À son retour en France, elle change de registre après une rencontre avec Alain Ducasse. Le chef lui fait découvrir le milieu gastronomique et la choisit pour réaliser ses photos de recettes. La Bruxelloise travaille ensuite avec Thierry Marx. À la fois photographe, plasticienne, designeuse et vidéaste, la Bruxelloise revisite le culinaire et les éléments issus de la terre, en exploitant leurs qualités esthétiques. Elle fonde aussi une agence de communication culinaire et collabore à la création de livres comme Paris Marx (Editions Flammarion) ou encore Château Cheval Blanc (HC Editions).

Grassouille, série « Monstres »© Mathilde de l'Ecotais

Avec sa série sur les Monstres, Mathilde de l’Ecotais donne vie à des personnages à croquer, Grassouille et Vapeurette, aussi drôles que sympathiques. Elle met en scène pour les enfants une nourriture ludique à travers laquelle elle partage ses valeurs pédagogiques, en créant une histoire autour de l’aliment, y compris dans ses vidéos, telles qu’Attaque croco.

 

Exposition 360° ADN Terre de l'artiste Mathilde de l'Ecotais - du 5 février au 31 mai 2015

Exposition gratuite 7 jours sur 7 dans les passages couverts de Bercy Village (Cour Saint-Emilion – 75012 Paris)

Renseignements au 0825 166 075

Comment s’y rendre 

METRO : Ligne 14 – Cour Saint-Emilion

BUS : Lignes 24, 109, 111 et Noctilien (arrêt Avenue des Terroirs de France) et 64 (arrêt Dijon-Lachambeaudie ou Baron Le Roy)

VÉLIB : Station Rue François Truffaut et Rue des Pirogues de Bercy

 

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.