Eddynnovations : Hubble fête ses 25 ans

Le 24 avril 1990, le satellite Hubble est mis en orbite. Nommé en hommage à l’astronome Edwin Hubble (à qui on doit notamment la loi ayant servi comme première preuve à la théorie du Big Bang), l’appareil a au cours des 25 dernières années rapporté des centaines d’images des quatre coins de la galaxie. En voici quelques unes des plus belles.

wikipedia

Le coup du sombrero

M104, mieux connue sous le nom de « Galaxie du Sombrero », est de taille similaire à la Voie Lactée (environ 50 000 années-lumière de diamètre). Elle fût découverte par Charles Messier en 1781 et est aujourd’hui l’une des galaxies les plus célèbres.

Mystic Mountain

Situé dans la Nébuleuse de la Carène (à approximativement 7500 années-lumière de la Terre), Mystic Mountain est composé de trois immenses piliers au sein desquels naissent des étoiles.

Flash cosmique

En janvier 2002, l’étoile V838 de la Licorne (en rouge, au centre) devient brièvement l’étoile la plus brillante de la Voie Lactée (60 000 fois plus que le Soleil). Ce « flash cosmique » déclenche un phénomène d’ « écho lumineux », observable sous la forme d’anneaux concentriques autour de l’étoile.

Ex-supernova

Ceci est le reste d’une supernova, une énorme étoile disparue dans une gigantesque explosion. Les débris seront « recyclés » er reformeront une nouvelle génération d’étoiles. C’est d’une façon similaire que notre système solaire s’est formé.

Nébuleuse tricolore

Composée de centaines d’étoiles, cette nébuleuse de la constellation de la Boussole se distingue de par ses trois couleurs : rouge (azote), bleu (oxygène), et vert (hydrogène).

Une naine plus grande que le Soleil

Cette nébuleuse planétaire située dans la constellation de la Lyre est surnommée « Nébuleuse de l’Anneau ». Elle abrite en son centre une naine blanche, une étoile plus lourde et beaucoup plus chaude que notre soleil.

Nébuleuse de la Tête de Cheval

Immédiatement identifiable et facile à photographier, cette nébuleuse fait le plaisir des amateurs d’astronomie depuis sa découverte en 1888. Sa forme est due à un nuage de gaz et de poussières, avec à la base de la tête des étoiles naissantes.

Si petits, si insignifiants...

Chaque objet sur cette photo, de la plus grosse spirale jusqu’aux plus petit point de lumière, est une galaxie entière. De quoi se sentir tout petit.

Hubble, la relève ?

Outre ces magnifiques images, le satellite révolutionnaire a contribué à de grandes découvertes dans le domaine de l’astrophysique, telles que la mesure du taux d’expansion de l’Univers, la confirmation de la présence de trous noirs, et l’existence de matière noire et d’énergie noire. Hubble devrait fonctionner jusqu’à la fin de la décennie, après quoi le James Webb Space Telescope, 100 fois plus puissant et dont le lancement est prévu pour 2018, prendra les rênes.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Eddy Delcher

Après un séjour de sept ans en Angleterre et en Afrique du Sud au cours duquel il obtient un diplôme en journalisme, Eddy revient en France afin de poursuivre ses études. En 2014, il rejoint l'équipe de Néoplanète et contribue régulièrement au CNRS International Magazine ainsi qu'au journal du CNRS depuis 2012.