Déco, bijoux… 10 objets à confectionner à partir de déchets

Avec leur livre En mode récup’ (édition Eyrolles), Anne-Dominique Gaté et Océane Herrou donnent trucs et astuces dans l’art de donner une seconde vie. Sacs à main, bijoux, objets de décoration et pratiques : voici quelques-unes des merveilles faits main à réaliser soi-même. Et ce à base de boîtes de conserve, de vieilles fermetures éclair ou encore de morceaux de plastiques. A noter que les deux auteures ont créé l’association « Déchets d’arts » en Seine-Saint-Denis qui sensibilise au tri, recyclage, réemploi et à la prévention des déchets à travers des ateliers, des œuvres participatives et des installations événementielles. Une bonne idée d’activités pour la rentrée ! 

La boucle d'oreille vertigineuse - Crédit Delphine Graticola

Vous avez une chaîne dont le fermoir est cassé et qui traîne dans votre tiroir ? Prenez là. Découpez des feuilles dans une bouteille en plastique. Avec une pince, maintenez au-dessus d’une bougie les feuilles (après avoir légèrement chauffées elles donneront l’impression d’être de verre). Avec un fer à souder, percez chacune des feuilles pour faire passer la chaîne. Fixez la monture de boucle d’oreille au bout de cette dernière. Collez une perle sur chaque trou.

Le sac à frange ultra-tendance - Crédit Delphine Graticola

Prenez des sacs plastiques. Découpez-les en lanières. Composez une chaînette de 20 cm environ en crochetant 2 lanières de sacs plastique et le fil de coton en même temps. Faites des rangs de mailles serrées pour avoir un rectangle de 20 cm sur 40. Pliez-le en 2 et assemblez les bords au crochet ainsi que le fond du sac. Cousez la fermeture éclair sur le dessus. Tressez 3 lanières de chutes de tissus pour n’en faire plus qu’une et cousez la de chaque côté du sac. Coupez d’autres lanières afin de faire les franges de la besace et cousez-les en bas de cette dernière.

Les fleurs qui ne meurent jamais - Crédit Delphine Graticola

Pour confectionner les feuilles prenez des bouteilles en plastique rouges, jaunes ou bleues. Découpez leur fond. Faites chauffer doucement avec un décapeur thermique. Percez au centre. Pour les tiges, il faut des bouteilles vertes. Découpez des bandes de plastique. En prendre une, fixer une des extrémités et tendre tout en faisant chauffer la matière afin de l’étendre. Réitérez l’opération avec les autres bandes. Insérez chacune des tiges découpées dans le trou de chaque « fleur ». Et le tour est joué : voici un beau bouquet éternel !

Le bracelet masculin - Crédit Delphine Graticola

A partir de lanières de chambre à air et d’opercules de canettes, faites votre bracelet fait main. Toutes les explications dans le livre En mode récup’ .

La paire de boucles d'oreilles pour les fans de bière - Crédit Delphine Graticola

A partir de fil de cuivre, d’opercules et de quelques perles, voici une paire de boucle d’oreilles idéale à porter lors de la Saint-Patrick !

La lampe canette - Crédit Delphine Graticola

Une ampoule LED, un cintre en fer, une canette, une douilleet la lumière fut ! Toutes les explications dans le livre En mode récup’ .

Les souvenirs exposés façon vintage - Crédit Delphine Graticola

Une boîte de conserve vide, une photo, un aimant et le tour est joué ! Pour savoir comment faire cette « boîte-cadre », feuilletez le livre En mode récup’ .

Les pots à crayons uniques - Crédit Delphine Graticola

Un vieux tissu peut égayer une boite de conserve. Si si, la preuve dans le livre En mode récup’ .

Les fleurs façon lotus plastifié - Crédit Delphine Graticola

Des bocaux, des pots de confiture ou de moutarde vides qui ne vous servent plus, des sacs plastiques colorés et belle-maman vous complimentera lors de sa prochaine visite.

Le repose tête fait main - Crédit Delphine Graticola

Vous ne savez pas quoi faire de votre tee-shirt qui traine ? Fournissez-vous en bourre à coussin, vous ferez des envieux dans l’avion ou dans la voiture de retour de vacances.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Marion Bordier

Férue de lecture, de photographie, d'écriture mais aussi de découverte de nouvelles contrées et cultures, le journalisme semble être une évidence pour Marion.