Êtes-vous prêt à devenir entomophage ?

boite2- crédit micronutrisPas très ragoûtant, mais très important :  les insectes au petit déjeuner…  si ce n’est pas pour aujourd’hui, c’est pour demain !

Des-insectes-dans-nos-assiettes-

Version écrite de la chronique

C’est officiel, les insectes s’invitent dans nos assiettes. L’entomophagie s’avère de plus en plus comme la tendance culinaire de demain : ragoût de sauterelles, terrine de grillons, brochette de larve ou encore risotto aux cigales, il y en a pour tous les goûts. Mais au-delà d’une découverte de nouveaux goûts pour nos papilles, ces bestioles pourraient bien nous sauver la mise.

A cause de la croissance démographique ?

Oui car les conditions actuelles d’élevage du bétail et la population de plus en plus attirée par les burgers saignants, vont nous mettre face à un grave problème : pas assez de terrain sur terre pour élever tous ces animaux que nos contemporains dévorent chaque jour. Les insectes pourraient donc être le plan B. Déjà la FAO -la Food and Agriculture Organization- nous y encourage, depuis 2008 pour des raisons de « sécurité alimentaire ». Alors, amis carnivores, croquez le grillon !

Manger une pizza aux larves de coléoptères serait moins compliqué que de manger une blanquette de veau !

Les insectes se multiplient très rapidement. Leur élevage est peu gourmand en énergie, en eau et en aliments végétaux. Et il émet peu de CO2. Encore mieux, les insectes sont riches en vitamines B, B2 et D. Et les réticences sont très culturelles, surtout chez les français qui n’hésitent pas à manger des escargots, des huîtres ou des cuisses de grenouilles. L’idée, du coup, est de nous familiariser avec les insectes de façon gourmande comme la Start Up française Micronutris qui commercialisera bientôt des barres chocolatées, à base de poudre d’insectes. Même les grands chefs s’y mettent ! Comme le célèbre chef niçois David Faure qui propose son petit pois carré et son écume de carottes avec vers de farine.

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mercredi 11  septembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.